Ecoutez Radio Sputnik
    Pourquoi fait-on de plus en plus appel à la chirurgie esthétique ?

    Pourquoi fait-on de plus en plus appel à la chirurgie esthétique ?

    Photo : RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 10

    Pourquoi les gens sont-ils prêts à remodeler si facilement leur corps ? Selon les données de l'American Society for Aesthetic Plastic Surgery (ASAPS), au cours des 15 dernières années, le nombre total d’opérations de chirurgie esthétique menées aux Etats-Unis a décuplé, atteignant le nombre de 11,5 millions d’opérations l’année dernière. Sommes-nous soudain devenus si laids ? Ou les patients font-ils appel en masse à la chirurgie esthétique pour des raisons différentes ?

    La Corée du Sud détient la place de leader par le nombre d’opérations de chirurgie esthétique par habitant depuis 2011, selon International Society of Aesthetic Plastic Surgery (ISAPS). De temps en temps, elle est concurrencée par la « nouvelle Mecque des adeptes de la chirurgie esthétique », Dubaï. Mais pour l’instant, les Emirats Arabes Unis manquent de capacités coréennes dans ce domaine.

    Le système de l’ISAPS est tellement développé et réfléchi jusqu’au moindre détail qu’il propose à tout patient dans le monde de choisir un médecin qualifié dans un tel ou tel domaine, dans n’importe quel point du globe, et élabore pour lui un trajet spécial jusqu’à cette destination.

    Au cours de ces dernières années, la chirurgie plastique est devenue populaire non seulement chez les adultes, mais aussi chez les adolescents. Pourquoi les gens sont-ils prêts à remodeler si facilement leur corps ? Le célèbre chirurgien esthétique Sergueï Mochak répond à cette question dans une interview exclusive accordée à La Voix de la Russie.

    La Voix de la Russie : Pourquoi la chirurgie plastique est devenue si populaire dans les pays asiatiques ? Selon les statistiques de l'ISAPS, 70% de jeunes femmes âgées de 20 à 30 ans ont déjà effectué une intervention chirurgicale liée à la chirurgie esthétique.

    Sergueï Mochak : Les jeunes filles asiatiques veulent avoir l’air plus belles et plus originales. Elles essaient de s'éloigner des traditions orientales, où l’individualité féminine n’a jamais été appréciée. C’est pourquoi, avec l’émancipation au Japon, en Corée du Sud et en Chine, ces jeunes filles essaient de s’auto-affirmer.

    C’est une tendance générale. Si une personne n’est pas sûre de soi, elle va essayer de s’affirmer de manière différente. Une des solutions les plus faciles, c’est de s’embellir, de changer de forme. Si la personne a la possibilité de le faire, elle le fait. Elle le fait pour se sentir plus en confiance. C'est le moyen le plus facile, et probablement, le plus immature.

    LVdlR : En tant que chirurgien, vous retrouvez-vous confronté principalement à des patients qui demandent de corriger juste un détail de leur apparence extérieure ? Ou bien veulent-ils effectuer une opération complète ?

    S.M. : Si une personne, qui a un phénotype donné, vient voir un médecin pour lui demander de changer le nez ou les yeux, elle fait partie des patients que nous pouvons aider et leur corriger quelque chose. Il faut alors créer l’image du futur visage ou du corps et présenter ce projet au patient, demander son approbation. Si ce changement va vraiment le rendre heureux, nous passons au travail.

    LVdlR : Comment procédez-vous ?

    S.M. : C'est comme un chantier. Peut-être que nous allons construite un palais sur un emplacement vide. Peut-être que ce palais est déjà construit et qu’il nous suffit de changer les fenêtres et les portes. C’est une modification de la forme dans le cadre d’un « style » donné, qui convient le plus au patient. Ces questions sont discutées avec chacun individuellement.

    LVdlR : Remodeler son apparence, combien cela coûte ? Peut-on dire que la chirurgie plastique est le privilège des riches?

    S.M. : Le prix séparé des lèvres, des paupières, du cou, des sillons naso-géniens n’est pas très élevé. Cela coûte au patient entre 700 et 800 euros. Mais pour se refaire l’ensemble du visage, il faut débourser une somme beaucoup plus importante. Et si vous souhaitez créer un « palais », soyez prêt à mettre en œuvre une quantité suffisante de forces, d’argent, et de temps pour le construire./N

     

    Lire aussi:

    Chirurgie des yeux au laser: faut-il se faire opérer et à quel prix?
    Des chercheurs expliquent pourquoi il est inutile d'opérer le cancer du rein métastatique
    Des chirurgies esthétiques gratuites pour les victimes de l’attentat de Saint-Pétersbourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik