Société
URL courte
1 0 0
S'abonner

Sept immeubles à de nombreux étages staliniens. Sept « frères ». Sept gratte-ciel, construits au début des années 50 du siècle dernier sur l’ordre de Staline. Aujourd’hui encore ils constituent un élément inaliénable de l’aspect architectural de la capitale russe.

L’immeuble du ministère des Affaires étrangères de Russie fut le premier à être édifié. Et c’est lui qui plut le moins à Joseph Staline. En revanche, son emplacement fut choisi de manière idéale : la place où s’élève l’immeuble à 26 étages est considérée comme l’une des plus belles de la capitale.

Le projet initial de l’édifice ne prévoyait pas d’aiguille, mais le dessin fut modifié sur ordre de Staline, qui supervisait personnellement la construction des sept immeubles qu’il voulait dans le même style. A l’affolement des architectes, les calculs montrèrent que le bâtiment ne pourrait pas supporter une surélévation en pierre, aussi décidèrent-ils d’exécuter la pointe en acier léger. Vu la fragilité de l’aiguille, le siège du ministère des Affaires étrangères resta le seul des sept immeubles à ne pas être couronnés d’étoile à cinq branches.

Par contre le MAE peut tirer fierté d’un autre symbole : les énormes armoiries de l’URSS en béton armé sur la façade de la tour, installées à 114 mètres d’altitude et occupant 144 m² !

L’intérieur impressionne également par ses dimensions et sa magnificence. Les murs de l’entrée principale revêtus de marbre clair, le plancher couvert de dalles de granit noir, les vitraux, les colonnes de marbre artificiel. Il n’y a pas moins de 28 ascenseurs ! Les salles de conférences, les bureaux – tout est exécuté de façon monumentale, avec l’envergure propre au style d’architecture dit stalinien.

Comme d’autres immeubles à de nombreux étages, en plus de sa vocation directe le siège du MAE avait aussi une fonction de site stratégique. Ici se trouvait un bunker pour Staline et son entourage. Il fut aménagé à une profondeur de 60 mètres. Toutefois, même aujourd’hui quand l’information à son sujet s’est infiltrée dans la presse et sur Internet, son existence n’est pas confirmée officiellement. On n’en trouvera mention de même dans les archives. Soit que ce bunker n’intéresse plus personne, soit qu’on cherche à cacher une information importante. On sait seulement qu’il abritait des documents top-secrets. D’après les bloggeurs, de nos jours encore des cartons empoussiérés y recèlent des mystères de toute une époque de la vie du pays. /N

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un plongeur parvient à filmer de près un gigantesque requin blanc en Floride – vidéo
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook