Ecoutez Radio Sputnik
    Les étangs du Patriarche – un lieu mystique au centre de Moscou

    Les étangs du Patriarche – un lieu mystique au centre de Moscou

    Photo: RIA Novosti
    Société
    URL courte
    0 0 0

    Les étangs du Patriarche sont l'un des lieux les plus mystérieux de Moscou, à la célébrité duquel a contribué l’écrivain Mikhaïl Boulgakov.

    Ce est ici que s’est produite la rencontre entre les héros du roman Maître et Marguerite, le jeune poète Ivan Bezdomny et le président de l’union des écrivains soviétiques MASSOLIT (une abréviation inventée par Boulgakov) Mikhaïl Berlioz avec le professeur Woland, un étranger qui pratiquait la magie noire.

    Les discussions sur l’existence du Dieu et du Satan entre les héros du roman n’ont abouti à rien de bon. Berlioz a été écrasé par un tramway. Quant à Bezdomny, il s’est retrouvé dans un asile psychiatrique. Et même si le tram le plus proche, le numéro 10, passe en réalité par la rue Sadovaïa, qui ne longe pas le par des étangs du Patriarche, cette image du parc garde toujours une image mystique dans l’esprit des habitants de Moscou.

    En réalité, il y avait plusieurs étangs dans cet endroit, mais aujourd’hui seul s’est conservé. Le nom des étangs du Patriarche, ce n’est pas le nom de l’étang, mais le nom du parc qui l’entoure et celui du quartier qui situé à côté de ce parc.

    Au début du 17e siècle ce lieu a été choisi par le patriarche Hermogène, le patriarche de Moscou, qui en a fait son lieu de résidence. Le patriarche Joachim a ordonné de creuser trois étangs pour la pisciculture.Avec le déclin du faubourg patriarcal, les étangs furent laissés à l’abandon, et l’étang s’est transformé en marécage. Au début du 19e siècle, les étangs ont été asséchés, sauf un seul. Et un parc a été construit autour de cet étang.

    En 1924, dans le cadre de la lutte contre la religion, le gouvernement soviétique a renommé ce parc en parc des Pionniers, tout comme les ruelles du Patriarche qui se trouvaient à proximité. C’est seulement en 1992 que ce quartier a pu récupérer son nom d’origine.

    À la fin des années 1990, les autorités de Moscou ont eu l’idée d’ériger une statue de Boulgakov sur les étangs du Patriarche. Le projet du sculpteur Alexandre Roukavichnikov a été finalement retenu. L’artiste a représenté Mikhaïl Boulgakov, assis sur le bord de l’étang, avec Yeshoua Ha-Norzi (c’est ainsi que dans le roman Maître et Marguerite s’appellait Jésus de Nazareth) marchant sur l’eau et une fontaine de 12 mètres de haut. Le long du périmètre de l'étang, il devait y avoir des sculptures représentant les autres personnages du roman: le chat Béhémoth, Azazello,Koroviev, Ponce Pilate, le Maître et Marguerite. Cependant les habitants du quartier n’ont pas approuvé ce projet monumental et les autorités de Moscou ont finalement renoncé à la construction du monument.

    En 2003, les étangs du Patriarche et les quartiers avoisinants ont été reconstruits. Les bords de l’étang ont été renforcés, le fond de l’étang a été nettoyé. En outre, on y a mis des poissons, planté des jeunes arbres et pavé les allées.

    Il est interdit de ce baigner dans l’étang, mais en hiver, on y ouvre une patinoire, très populaire dans tout Moscou. En été les citadins peuvent se reposer dans l’ombre des arbres, nourrir les canards sur le lac et y amener les enfants, pour la joie desquels une aire des jeux a été construite.

    Lire aussi:

    Un Américain plonge dans un étang gorgé d'alligators (vidéo)
    Un garçon et son père suspendus au-dessus d'un étang rempli d'alligators (vidéo)
    Comment sauver Bambi d’une mort atroce? (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik