Ecoutez Radio Sputnik
    Saint-Pétersbourg – Moscou : l’histoire du plus vieux chemin de fer russe

    Saint-Pétersbourg – Moscou : l’histoire du plus vieux chemin de fer russe

    © Photo : «Вести.Ru»
    Société
    URL courte
    0 20

    Le chemin de fer Moscou-Saint-Pétersbourg est l'un des plus chargés en Russie, car il relie deux principales villes du pays – la capitale politique et la capitale culturelle.

    Au milieu de l’année 2015, l’intervalle entre les trains à grande vitesse Sapsan, qui circulent entre les deux villes, devrait être réduite à une heure pour la grande facilité des passagers.

    Difficile d’y croire, mais au début du 18e siècle, avec l’apparition des chemins de fer aux Etats-Unis et en Europe, les autorités russes doutaient de la nécessité de la construction du chemin de fer en Russie. Les sceptiques affirmaient que la construction du chemin de fer pourrait être compliquée par un climat rigoureux et l’infrastructure sera tout simplement ensevelie sous la neige. Mais malgré les divergences des points de vue au sein du gouvernement, l'empereur russe Nicolas Ier, qui s’intéressait à de diverses innovations techniques, a signé en 1842 un oukase sur la construction d’un premier chemin de fer reliant Saint-Pétersbourg et Moscou.

    En novembre 1851, un premier train a transporté des passagers entre les deux villes. La longueur du premier chemin de fer russe était de 644 kilomètres. Ce fut à l’époque le chemin de fer le plus long du monde avec deux voies ferrées tout le long.

    Cette page de l’histoire a été marquée par un épisode curieux. Selon les historiens, le tracé du futur chemin de fer était droit sauf à un endroit, où il avait une courbure bizarre. Cette courbure serait apparue car le tsar, qui voulait dessiner le tracé de la voie ferrée, a touché avec le crayon son doigt, posé sur la carte. Les sujets de Nicolas Ier à la cour n’auraient pas osé lui contredire et auraient gardé ce tracé courbé, mais les constructeurs auraient supprimé la courbure.

    Dans un premier temps, seulement deux trains de passagers et quatre trains de marchandises circulaient entre les deux villes. Les locomotives fonctionnaient au charbon, et chaque locomotive était attelée à un tender, un wagon rempli de charbon. Au tout début, pour chauffer les wagons, les cheminots russes utilisaient des appareils de chauffage en métal, remplis de briques réchauffées. Des moyens de signalisation spéciaux ont également été élaborés. Les signaux sonores étaient transmis à l’aide de cloches et de sifflets. Quant aux signaux visuels, ils étaient transmis grâce à des drapeaux et des sémaphores. En 1885, un système d’aiguillage mécanique et de transmission des signaux, conçu par Iakov Gordeenko, a été mis en place. Cette invention a reçu un prix à l’Exposition universelle de Paris.

    La construction du chemin de fer entre Saint-Pétersbourg et Moscou fut le début du développement du réseau ferroviaire en Russie. Dans la seconde moitié du 19e siècle, des gares ont été construites dans toutes les grandes villes. Et au début du 20e siècle est apparu le chemin de fer le plus long du monde : le Transsibérien. Ce chemin de fer a rejoint la partie européenne du pays avec de grandes villes industrielles de Sibérie et d’Extrême-Orient.

    Lire aussi:

    Le chemin de fer russe contournant l’Ukraine bientôt fin prêt
    Comment le groupe canadien Bombardier a aidé Moscou à contourner l’Ukraine
    La circulation ferroviaire reprend à Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik