Société
URL courte
0 411
S'abonner

Séoul a abrogé une loi punissant l'adultère

La Cour constitutionnelle de Corée du Sud  a abrogé jeudi la loi qui qualifiait l'adultère de crime passible de deux ans de prison, annonce  l'agence Yonhap.

Par sept voix contre deux, les juges ont décidé que cette loi datant de 1953 et visant à protéger les valeurs de la famille était anticonstitutionnelle.

"Même si l'adultère doit être condamné comme étant immoral, la puissance publique ne doit pas intervenir dans la vie privée des individus", a expliqué le président de la Cour Park Han-Chul.

C'est la cinquième fois que cette instance judiciaire suprême était appelée à examiner la légalité de ce texte qui faisait de la Corée du Sud l'un des rares pays non musulmans de la planète à considérer l'infidélité comme un acte criminel.

Au cours des six dernières années, près de 5.500 personnes ont été poursuivies pour délit d'adultère, dont près de 900 en 2014.

Suite à l’annonce, l'action d'Unidus Corp, l'un des plus grands fabricants mondiaux de préservatifs, a grimpé de 15% à la Bourse de Séoul.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Frontières françaises, l’impossible souveraineté?
Tags:
adultère, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook