Société
URL courte
0 165
S'abonner

En cause, une dépêche erronée de l'AFP publiée samedi 28 février, suite à un malentendu entre le journaliste de l'Agence France-Presse et sa source.

Le directeur de la Région France et le rédacteur en chef de l'Agence France-Presse ont annoncé leur démission jeudi suite au "couac" provoqué par l’annonce, erronée, de la mort de Martin Bouygues, patron du groupe Bouygues et propriétaire du groupe TF1.

Les deux cadres de la rédaction ont annoncé leur démission jeudi. Il s’agit du directeur de la Région France Bernard Pellegrin, et du rédacteur en chef, Didier Lauras.

En cause, une dépêche erronée de l'AFP publiée samedi 28 février, suite à un malentendu entre le journaliste de l'Agence France-Presse et sa source. Trente minutes plus tard, la vérité était rétablie, mais l’affaire a suscité des remous au sein de l’agence et dans les médias. La direction de l'AFP a par la suite présenté ses excuses.

Philippe Onillon a été nommé nouveau directeur. Il prendra ses fonctions en début de semaine prochaine avec pour objectif prioritaire de "tirer toutes les conséquences des dysfonctionnements qui se sont produits le samedi 28 février".

Lire aussi:

Pourquoi les médias occidentaux mentent-ils tant sur la Russie ?
Journaliste : les médias US ont sombré dans la propagande pro-Kiev
Incident nucléaire à Taishan: coup dur pour l’EPR made in France, en concurrence avec les USA
«Pédocriminel!»: Jack Lang insulté à Montpellier – vidéo
Tags:
médias, AFP, Martin Bouygues, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook