Ecoutez Radio Sputnik
    Neupogen

    Un médicament contre l'irradiation nucléaire

    © Wikipedia/ Shinowolf
    Société
    URL courte
    1128
    S'abonner

    Le médicament longtemps utilisé pour éliminer les effets secondaires de la chimiothérapie a été autorisé aux USA pour lutter contre les conséquences des irradiations lors des catastrophes nucléaires, rapporte la revue Gizmag.

    Le Neupogen (marque commerciale du filgrastim) est une protéine synthétique qui stimule la croissance des globules blancs, arme importante du système immunitaire responsable de la résistance aux infections. Lorsque la production de leucocytes diminue durant la chimio- ou la radiothérapie, le Neupogen accélère la croissance, la maturation et la libération de globules blancs de la moelle osseuse.

    Ce médicament est autorisé à ces fins depuis 1991 mais c'est seulement aujourd'hui que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé des USA a approuvé le résultat des études menées depuis plusieurs années à l'Université du Maryland: le Neupogen est devenu le premier médicament officiellement reconnu pour soigner les aspects hématopoïétiques (liés à la production des cellules de sang) du syndrome d'irradiation aiguë.

    Les médecins américains ont mené leurs essais cliniques sur des animaux car aujourd'hui, pratiquement aucun individu victime d'une puissante explosion nucléaire n'est encore en vie. L'Agence a estimé que les tests étaient suffisamment probants pour recommander le Neupogen. Ce médicament réduit le niveau d'affection et accélère le rétablissement de la moelle osseuse quand elle est touchée par d'importantes doses d'irradiations.

    Les réserves du Neupogen ont déjà été incluses dans la Réserve stratégique nationale des USA — un dépôt d'antibiotiques, de vaccins, d'antidotes et d'autres produits créé pour une distribution rapide à la population en cas de catastrophe chimique, biologique ou radioactive.

    Lire aussi:

    Lufthansa envisage des examens médicaux surprises pour ses pilotes
    Ebola: Washington se déclare prêt à coopérer avec Moscou
    Tags:
    radioactivité, santé, Neupogen, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik