Société
URL courte
0 218
S'abonner

Des personnalités politiques danoises cherchent à attirer un jeune public grâce au site de rencontres.

A la veille des législatives prévues au Danemark pour le 18 juin, certains candidats au parlement ont choisi une manière insolite de faire leur campagne électorale: ils ont créé des comptes sur un site de rencontres pour jeunes, Tinder, rapporte la radio suédoise Sveriges Radio.

Parmi les candidats "en quête d'amour" figurent entre autres le social-démocrate Christian Rabjerg Madsen et une représentante du Parti populaire danois, Mai Mercado. 

D'après M.Madsen, Tinder "est un bon moyen de communiquer avec les jeunes car en effet le jeune public est très important". 

M.Madsen est marié et affirme qu'il n'envisage pas d'utiliser l'application dans le but initial. D'ailleurs, il se dit satisfait par les offres faites par l'application. "Tout va bien, on m'a proposé beaucoup de partenaires potentiels", indique-t-il. Toutefois, Mme Mercado ne figure pas parmi ces partenaires. "On ne s'est pas croisés, d'ailleurs c'est vraiment peu probable car on habite trop loin l'un de l'autre", dit M.Madsen en rigolant.

De nombreux Danois ne partagent pas cette approche frivole des candidats au parlement. Certains estiment qu'utiliser les réseaux sociaux n'est pas la meilleure façon de conquérir des voix. 

"Ce n'est pas sérieux, c'est même un peu tragique que le système politique ait besoin de se lancer sur des sites de rencontres pour attirer les électeurs", estime une habitante de Copenhague, Ronja Widegård. 
Selon une autre habitante de la capitale danoise, Filippa Dig, "les campagnes électorales se déroulent fort bien sur Facebook et Twitter. Pourquoi ne pas utiliser les sites de rencontre au même but?".

L'application mobile Tinder se positionne comme un jeu destiné surtout aux jeunes qui cherchent l'amour ou souhaitent faire de nouvelles rencontres. Le système est très simple: l'utilisateur se voit proposer les profils des utilisateurs se situant à proximité grâce au système de géolocalisation déterminée par son portable.

Lire aussi:

Le Danemark relève l'Allemagne de toutes ses dettes de guerre
Bientôt plus de paiements en liquide au Danemark?
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
Copenhague, Danemark, Christian Rabjerg MadseN, Mai Mercado, Tinder, réseaux sociaux, campagne électorale, Internet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook