Société
URL courte
5194
S'abonner

Un nouveau scandale a éclaté sur les réseaux sociaux suite aux commentaires de Tim Hunt, prix Nobel de physiologie ou médecine en 2001, concernant ses collègues féminines

Il a déclaré que les femmes feraient mieux de travailler dans des laboratoires séparés de ceux des hommes pour éviter des problèmes.

"Sinon, elles tombent amoureuses de leurs collègues et pleurent quand on les critique", explique le chercheur, s'appuyant sur sa propre expérience.

Le professeur biochimiste de 72 ans a partagé cet avis, qualifié de sexiste par les internautes, avec un groupe d'étudiants sud-coréens. D'ailleurs, il s'est lui-même qualifié de "porc chauviniste".

Plus tard, dans une interview accordée à la BBC, Tim Hunt a partiellement présenté ses excuses pour ses commentaires qui ont indigné la toile, en disant qu'il voulait simplement être honnête. Son avis n'a pas changé pour autant.

"Je pense effectivement que ce n'est pas du tout simple avec les femmes. Cela nuit sérieusement à la science", déclare Tim Hunt.

Les propos de Hunt ont provoqué une véritable tempête sur les réseaux sociaux, et la communauté royale — la principale association scientifique du Royaume-Uni — s'est empressée de se distancer des propos du professeur en publiant un communiqué intitulé "La science a besoin des femmes".

Ce message stipule que les propos du professeur, qui est membre de la Royal Society (Académie des sciences britannique), ne reflètent pas l'opinion de la communauté scientifique. "Beaucoup de personnes de talent n'ont pas toujours la possibilité de réaliser leur potentiel scientifique à cause de divers problèmes, y compris celui de l'inégalité des sexes. Et la communauté royale fait tout pour aider à les résoudre".

Le professeur a précisé que son commentaire léger et ironique avait été pris trop au sérieux par le public.

En effet le public, dans sa grande majorité, n'a pas vu l'ironie dans les propos de Hunt, qualifié actuellement sur les réseaux sociaux d'idiot et de misogyne.

P.S. Tim Hunt sous le feu des critiques pour ses déclarations sexistes à l'égard de ses collègues féminines des laboratoires de recherche, a démissionné de l'University College London (UCL). "UCL peut confirmer que Sir Tim Hunt a démissionné aujourd'hui (mercredi) de son poste de professeur honoraire à la faculté des sciences de la vie d'UCL après ses commentaires sur les femmes" mardi lors d'une conférence en Corée du Sud, a annoncé la prestigieuse université dans un communiqué publié mercredi soir.

Lire aussi:

De l'art à la psychose, il n'y a qu'un pas
13 faits insolites sur les monarques
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Tags:
University College de Londres, femmes, science, réseaux sociaux, Tim Hunt
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook