Société
URL courte
3510
S'abonner

L’ancien SS Oskar Groening était accusé d’implication dans le meurtre de 300.000 personnes au camp de concentration d’Auschwitz pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ce jugement a été prononcé mercredi par le tribunal de la ville Lüneburg après 3 mois d'audiences. Au cours du procès, Groening, 94 ans, a déclaré qu'il reconnaissait «sa faute morale» pour les meurtres commis au camp de concentration et a présenté à plusieurs reprises ses excuses.

Groening occupait le poste de comptable à l'administration du camp de la mort. Il enregistrait l'argent qui était confisqué aux prisonniers après leur arrivée.

Il était présent au poste de réception quand les nouveaux prisonniers arrivaient au camp. Le Parquet d'Hanovre, qui s'était constituée partie civile, estime que de ce fait Groening donnait son soutien économique au régime nazi, et était donc coupable de participation aux meurtres commis au camp de concentration.

L'accusation était focalisée sur "l'action hongroise", survenue à Auschwitz pendant l'été 1944. Sur 425.000 juifs hongrois et autres prisonniers, près de 300.000 furent tués immédiatement. Ils ont été gazés puis brûlés dans les fours crématoires du camp.

Groening a évoqué les meurtres commis à Auschwitz dans une interview pour le Spiegel en 2005. Selon lui, il savait qu'on tuait les gens en masse au camp, mais affirmait ne pas avoir participé à ces crimes. Dans ses journaux personnels, Groening explique qu'il était un nazi convaincu lors de son arrivée au camp. Il a été affecté à la comptabilité parce qu'il avait travaillé dans une banque avant d'entrer dans la SS. Il écrit qu'il «faisait son travail et vivait simplement sa vie».

Le nombre de victimes sans précédent ne figurait pas dans l'arrêt. Le condamné aura la possibilité de faire appel auprès des tribunaux de grande instance, ainsi qu'à la Cour européenne des droits de l'homme.

Auschwitz-Birkenau est un ensemble de camps de concentration et d'extermination allemands situé en Pologne près de la ville d'Oswiecim en 1940-1945. Près de 1,4 millions de prisonniers, dont 1,1 million des juifs, y furent tués entre 1941 et 1945.

Lire aussi:

Libération de Dachau
Quand une mère de soldats nazis sauvait des officiers soviétiques
Holocauste: la Pologne s'insurge contre les propos du directeur du FBI
Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Tags:
Waffen-SS, camp de concentration d'Auschwitz, nazis, Seconde Guerre mondiale, Oscar Gröning, Oswiecim, Lüneburg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook