Société
URL courte
7369
S'abonner

Les propriétaires de certains hôtels, restaurants et plages considèrent leurs territoires comme des zones sans "hijab".

Les propriétaires de certains restaurants, plages et hôtels situés dans des zones touristiques de l'Egypte ont décidé d'interdire le port du hijab, rapporte la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya.

Les femmes égyptiennes se plaignent de plus en plus sur les réseaux sociaux des complexes touristiques imposant de telles interdictions. Les propriétaires considèrent pour leur part ces territoires comme des zones sans "hijab".

"C'est dégradant, nous sommes dans notre propre pays et nous ne sommes pas heureuses. J'étais sur le point de pleurer, personne n'a le droit de me priver d'entrer. Ça ne m'est jamais arrivé nulle part ailleurs, pas même aux États-Unis", a indiqué Sally Nashaat, une femme de 26 ans portant le hijab.

Ces interdictions ont principalement lieu sur les sites de Charm el-Cheikh et à Hurghada, afin de ne pas effrayer des touristes étrangers. Dans le même temps, les musulmanes représentent près de 90% de la population féminine du pays.

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
L’Iran crée un réseau de silos à missiles au bord du golfe Persique
Tags:
musulmans, hidjab, Hurghada, Charm el-Cheikh, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook