Ecoutez Radio Sputnik
    Prisonniers. Image d'illustration

    L'Arabie saoudite annonce quatre exécutions pour meurtre

    © AP Photo / Ric Francis
    Société
    URL courte
    739

    Trois Sri-Lankais et un Egyptien ont été décapités au sabre lundi après avoir été condamnés en Arabie saoudite pour meurtre dans deux affaires distinctes, a annoncé le ministère de l'Intérieur à Ryad.

    Ces décapitations portent à 120 le nombre de personnes exécutées en Arabie saoudite depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP à partir de communiqués saoudiens.

    Les trois Sri-Lankais ont été jugés coupables d'avoir tué par suffocation un Saoudien qu'ils ont surpris dans sa maison lors d'un vol. Ils ont été exécutés à Jeddah (ouest), selon le ministère de l'Intérieur.

    Dans la Province orientale (est), un Egyptien a été décapité pour avoir poignardé à mort, lors d'une dispute, l'un de ses concitoyens, selon la même source.

    Meurtre, viol, vol à main armée, apostasie et trafic de drogue sont passibles de la peine capitale dans le royaume ultra-conservateur saoudien, régi par une version rigoriste de la loi islamique.

    Le ministère de l'Intérieur invoque la dissuasion comme argument clé pour justifier les décapitations.

    Le rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Christof Heyns, a souligné en mai que les conditions n'étaient pas réunies dans le royaume pour des "procès équitables selon les normes internationales, nombre d'entre eux se déroulant notamment dans le secret".

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    peine de mort, exécution, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik