Ecoutez Radio Sputnik
    Chariot avec enfant

    Mennonites de Bolivie: parfum de scandale au paradis perdu

    © Flickr/ Devensters
    Société
    URL courte
    2817

    Dans la communauté mennonite, il semblerait que l’on vive comme il y a plusieurs siècles. Un tableau idyllique, pourtant entaché par une série de scandales sexuels.

    Les mennonites sont des protestants qui refusent l'usage des armes, et donc le service militaire. Après avoir fui l'Europe, où ils étaient persécutés, ils se sont installés au Etats-Unis puis partiellement en Amérique du Sud, qui compte aujourd'hui jusqu'à 40.000 membres de cette communauté. Leurs colonies agraires se trouvent au Paraguay et en Bolivie.

    A 152 km de Santa Cruz (Bolivie), on croirait débarquer d'une machine à remonter le temps. La colonie des mennonites qui s'y trouve compte 3.000 habitants. C'est une ville formée de petites maisons rurales entourées de pelouses. Comme moyen de transport, on continue d'utiliser des chariots tirés par des chevaux. Les champs sont ensemencés en soja et en sorgho. La vie est calme et mesurée. Les habitants sont des partisans de la non-violence. Les vêtements européens les distinguent des autres Boliviens.

    Cependant, cette vie calme a été perturbée l'année dernière, lorsqu'une centaine de cas de viol ont été rendus publics. Les membres de la communauté, âgés entre 18 et 41 ans, auraient fait irruption dans les maisons de jeunes filles pour y pulvériser des substances narcotiques. Ils violaient ensuite les femmes inconscientes. Les victimes craignent désormais ne jamais pouvoir trouver un mari car la tradition veut que les jeunes femmes soient vierges au moment de son mariage. Sinon, elles font l'objet d'un mépris collectif.

    Les mennonites se sont installées en Bolivie il y a plus de 50 ans. A la recherche d'une vie meilleure, ils ont quitté le Canada, la Russie, le Mexique, le Belize et le Paraguay. Ils refusent de nombreux bienfaits de la civilisation. Leur père spirituel, Menno Simons, vivait en Europe au XVIe siècle. Son nom est à la base de celui des mennonites. De nos jours, au moins 60.000 mennonites considèrent la Bolivie comme leur patrie. Ils habitent sur le territoire qui leur a été accordé par le gouvernement bolivien. Ils jouissent également de certains privilèges dont la liberté de conscience, l'exemption du service militaire et la possibilité d'avoir leurs propres écoles.

    Lire aussi:

    Les sectes mondiales les plus dangereuses
    Ca y est ! Le djihad commence au Texas
    Le pape critiqué pour son intention de rapprocher l’Église et les pauvres
    Russie: une application pour aider les musulmans à trouver une seconde femme
    Tags:
    mennonites, traditions, religion, histoire, Bolivie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik