Ecoutez Radio Sputnik
    Un réacteur nucléaire

    La Russie construit le réacteur à neutrons rapides le plus puissant au monde

    © Sputnik . Aleksei Danichev
    Société
    URL courte
    11175
    S'abonner

    Un événement majeur du monde scientifique nucléaire a eu lieu vendredi dans la ville russe de Dimitrovgrad (région d'Oulianovsk).

    La construction du réacteur expérimental polyvalent à caloporteur sodium (MBIR), le plus puissant au monde, a officiellement commencé vendredi à l'Institut des réacteurs nucléaires (NIIAR) de Dimitrovgrad, rapportent les médias russes.  

    Le MBIR, qui aura une puissance thermique de 150 MW, devrait être mis en marche d'ici 2020 pour mener des recherches sur la sûreté nucléaire et la médecine. Par ailleurs, il permettra de jeter les bases nécessaires à la construction d'installations nucléaires sécuritaires, y compris à neutrons rapides.

    L'Institut NIIAR, membre du groupe nucléaire public russe Rosatom compte créer un centre international des recherches nucléaires sur la base du réacteur MBIR. Le centre étudiera les nouveaux types de combustible nucléaire, de matériaux de construction et caloporteurs.

    Le projet fait partie du programme fédéral russe "Technologies énergétiques nucléaires de nouvelle génération pour la période 2010-2015 et à l'horizon 2020".

    La Russie est actuellement le seul pays à utiliser les réacteurs à neutrons rapides. Cependant, l'Inde, la Chine et la Corée du Sud construisent des réacteurs de ce type et le Japon envisage aussi à créer de tels réacteurs.

    Lire aussi:

    Réacteur à neutrons rapides MBIR: Moscou recherche des partenaires
    La Russie pourrait construire un réacteur à neutrons rapides en Chine
    Nucléaire: Russie, Inde et Chine lorgnent sur les réacteurs à neutrons rapides
    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Tags:
    nucléaire civil, science, réacteur à neutrons rapides, Réacteur à neutrons rapides MBIR, Rosatom, Institut des réacteurs nucléaires (NIIAR), Dimitrovgrad, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik