Ecoutez Radio Sputnik
    Dans le Donbass

    Les mines et engins non explosés menacent l’est de l'Ukraine

    © Sputnik . Alexander Naumov
    Société
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    3121

    De vastes territoires dans la zone du conflit en Ukraine sont minés, une forte concentration d'obus non explosés et d'engins explosifs artisanaux fait peser de grands risques sur la population.

    L'Onu redoute une hausse du nombre de victimes dans l'Est de l'Ukraine en raison de vastes territoires minés ainsi qu'une forte concentration d'obus non explosés et d'engins explosifs artisanaux. Selon le dernier rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), la superficie des régions parsemées d'objets dangereux est d'au moins 30.000 hectares.

    En septembre, près de 81% des morts et blessés parmi les civils ont été dus aux mines et obus non explosés (43 personnes). Par ailleurs, ce chiffre est de 55% inférieur à celui enregistré entre le 16 février et le 15 août, alors que le cessez-le-feu n'était pas encore en vigueur.

    Avec l'arrivée de l'hiver, le nombre de victimes risque d'augmenter au fur et à mesure que les civils se rendront sur les terrains minés pour ramasser du bois de chauffage, avertit le Bureau. A l'heure actuelle, jusqu'à 100.000 habitants de l'est ont besoin de réchauffer leurs logements. Le printemps risque également de renforcer la menace d'explosions, car les gens iront cultiver la terre, constate le rapport.

    Les efforts des parties en conflit en matière de déminage ont été jugés insuffisants.

    Selon le dernier bilan de l'Onu, le conflit dans l'est de l'Ukraine a emporté la vie de 7.883 personnes et fait 17.610 blessés. Cinq millions de personnes auraient besoin d'aide humanitaire. L'Onu et ses partenaires accordent une assistance à 3,2 millions de personnes.

    Le Bureau a confirmé que les autorités de la République autoproclamée de Lougansk ont "donné le feu vert" à la reprise des opérations humanitaires de l'Onu interrompues le 21 juillet. Les autorités de Donetsk, république autoproclamée voisine, n'ont pas encore autorisé la reprise des missions humanitaires. Cependant, leur suspension empêche de fournir à la population quelque 16.000 tonnes de fret humanitaire, dont des aliments et des médicaments.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Ukraine: l’armée en proie à l’alcool et aux suicides
    Saakachvili: l'économie de l'Ukraine proche de celle du Gabon
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    EN CONTINU Au moins 13 blessés dans une explosion à Lyon: Macron parle d’une «attaque» (images)
    Tags:
    explosifs, ONU, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik