Ecoutez Radio Sputnik
Liberté d'expression rognée

France: liberté d’expression rime-t-elle avec illusion?

© Photo. Capture d'écran. YouTube
Société
URL courte
197360553

Le site WeAreChange.org, média indépendant centré sur l'actualité politique, sociale et culturelle, a été bloqué en France en vertu d’une loi antiterroriste adoptée récemment par le gouvernement français.

Le site a été censuré suite aux attentats de Paris perpétrés dans la nuit du 13 au 14 novembre sous prétexte de la propagation de données susceptibles de nuire à la sécurité nationale du pays. Cependant, le créateur du site, Luke Rudkowski, a affirmé que la réalité était tout autre. Selon lui, le gouvernement français cherchait à "bannir" le média qui le représentait sous un jour non-favorable.

"Les autorités françaises étaient bel et bien au courant des attaques à venir. Dans une vidéo publiée sur notre site, nous avons révélé toutes les "coïncidences" étranges survenues au cours de cette journée fatidique. Loin d'accuser qui que soit, nous n'avons fait que relater des faits bien étayés", a-t-il relevé.

Et d'ajouter: "La loi adoptée, permettant au ministre de l'Intérieur de censurer n'importe quel site Internet, constitue sans aucun doute un coup bas porté à la liberté d'expression en France".

Cependant, M. Rudkowski s'est empressé d'assurer à ses lecteurs que le site continuerait à éclairer leur lanterne sur les actualités mondiales.

A titre d'exemple, il a mis en avant une vidéo récente démontrant que les Etats-Unis auraient favorisé l'émergence de l'Etat islamique (EI) en Syrie. En outre, Washington aurait prévenu d'avance les djihadistes d'attaques à venir contre leurs camions-citernes transportant du pétrole, les Etats-Unis étant l'importateur principal de cette ressource naturelle. Détail important, il a rappelé que la chaîne américaine PBS NewsHour avait "diffusé" en direct les frappes aériennes russes contre l'EI, en les faisant passer pour des frappes américaines.

"La vérité est unique et inaltérable. Et rien au monde ne saura l'anéantir", a-t-il fustigé.

Plusieurs fusillades et attentats-suicides quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue le 13 novembre 2015. Les attentats ont fait au moins 129 morts et 350 blessés. Le président Hollande a décrété l'état d'urgence.

Lire aussi:
La presse libre n'est pas pour tous: la part russe dans Euronews arrêtée
Liberté de la presse? Rossiya Segodnya toujours interdite en Lettonie
La presse française, alliée objective de l'intervention russe en Syrie
Tags:
attentat, djihadisme, terrorisme, Etat islamique, France, Etats-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

Tous les commentaires

  • Hans Volke
    En Allemagne aussi on a des sites censurés (bientôt sputnik(dommage)), et en Russie les sites censurés?
  • Hans Volke
    En Allemagne aussi on a des sites censurés (bientôt sputnik(dommage)), et en Russie les sites censurés?
  • Denis la Malice
    Avec linux + Unbound + le plugin Anonymox pour Firefox , aucun problème de censure chez moi ...
  • gerard.jourdain
    au secours Poutine....
  • Ny, Pogodi !
    Et voilà le danger d'internet, initialement présenté comme la garantie de la liberté d'expression et d'information! Autrefois, nous avions la radio, en particulier sur ondes courtes, qui permettait d'échapper à l'intense propagande de la guerre froide. Evidemment, il y avait tout un jeu avec les fréquences et les brouilleurs, mais on arrivait toujours à capter quelque chose à un moment ou à un autre. Malheureusement (1) beaucoup de grandes stations ont été démontées et (2) même en supposant un retour de la radio, on subirait le brouillage intense des émetteurs à courant porteur (CPL) dont l'EU a favorisé la prolifération, sans que cela soit techniquement justifié: pourquoi remplacer un cable blindé ordinaire à quelques euros par des émetteurs radio large bande à la puissance démesurée en regard de la distance à franchir? On devine une autre raison : être sûr que le citoyen ordinaire ne puisse avoir accès à des sources d'information autres que celles dont l'accès est contrôlable par la puissance publique. Pour moi, la réponse à la question du titre est positive.
  • clairement...OUI
  • jeekes
    Aujourd'hui la liberté d'expression en France, c'est uniquement quand on va dans le sens des graines de dictateurs qui nous dirigent.
    Enfin, qui nous dirigent c'est vite dit parce qu'on a plutôt l'impression que ça part dans tous les sens, en fonction du vent qui souffle...
Afficher les nouveaux commentaires (0)