Société
URL courte
17139
S'abonner

Deux garçons de 12 et 13 ans sont accusés d'avoir arraché des affiches à l'effigie du dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan.

En Turquie deux cousins identifiés par des initiales R.Y et R.T. sont jugés pour diffamation contre le président Recep Tayyip Erdogan. Ils risquent d'être condamnés à deux ans et quatre mois de prison chacun. Le procès s'est ouvert mardi.

Les mineurs ont été arrêtés le 1er mai pour avoir arraché des affiches à l'effigie du président sur une route dans la province de Diyarbakir, située dans le sud-est de la Turquie.

Dans sa déclaration, R.Y. a avoué que son cousin et lui avaient décidé d'arracher les affiches au portrait d'Erdogan juste pour les vendre à des recycleurs.

"On n'a pas fait attention à celui qui était sur la photo. Nous voulions juste les enlever pour les vendre à des recycleurs", a indiqué R.Y.

L'avocat des mineurs Ismail Korkmaz, cité par le Daily News, a déclaré que les enfants avaient du mal à comprendre qui était sur les affiches. "C'est consternant de voir deux enfants poursuivis en justice pour avoir arraché une affiche du président", a-t-il ajouté, qualifiant le système juridique turc d'illibéral.

le président turc Recep Tayyip Erdogan
© AP Photo / Stringer
Ce n'est pas pour la première fois que des enfants sont arrêtés pour avoir "insulté" le président turc. Un garçon de 15 ans a été interpellé fin octobre pour la même raison dans la province turque de Kayseri, a auparavant rapporté l'agence turque Cihan n'ayant pas précisé en quoi consistait "l'insulte" à M. Erdogan.

La loi turque ne permet pas d'insulter le président, les coupables risquent une peine de quatre ans de prison.

Lire aussi:

L'Otan se méfie d'Erdogan
Erdogan refuse de retirer ses troupes d'Irak
Erdogan insiste sur son droit de maintenir ses troupes en Irak
Le fils d’Erdogan dément tout lien avec l’EI
Tags:
diffamation, enfants, justice, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook