Ecoutez Radio Sputnik
    North Pole expedition

    Le pôle Nord dégèle

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Société
    URL courte
    Réchauffement climatique (70)
    41216

    Un puissant cyclone hivernal - la même tempête qui a provoqué deux tornades et des inondations catastrophiques aux Etats-Unis - a amassé des masses d'air chaud en Arctique, ce qui a entraîné un réchauffement extraordinaire. La température a atteint le point de +1,5 °C, établissant un nouveau record.

    Selon les données du modèle de prévision GFS (Système de la prévision globale), mercredi matin, les températures sur une vaste zone autour du pôle Nord étaient oscillaient entre —1°C et +1,5 °C, et pour un bref instant ont dépassé le seuil de 0°C au point de 90 degrés Nord exactement. Dans cette région, ces températures sont plus typiques de celles de l'été, a annoncé le Washington Post.

    Les données du programme international des bouées arctiques ont confirmé que les températures à proximité du pôle Nord ont dépassé le point de fusion ce mercredi. Une bouée (OMM ID Buoy 6400476) à une latitude de 87.45 degrés Nord a indiqué une température de 0,7 degrés.

    Deux phénomènes météorologiques forts ont mené à cette situation anormale. Un système de basse pression (cyclone), passant par les Etats-Unis et l'Europe du Nord, et un système de haute pression (anticyclone), venant de l'Asie, se sont rencontrés et ont poussé l'air chaud de la Méditerranée au-dessus de la Sibérie vers le Pôle Nord.

    L'air circule en sens horaire autour d'un anticyclone, et dans la direction opposée autour d'un cyclone, et suite de la convergence des deux systèmes on peut observer un effet énorme d'aspirateur suçant l'air avec une force colossale, expliquent les météorologues. Ce ne sont pas des phénomènes météorologiques anormaux en soi, mais leur intensité et un effet combinatoire puissant en font des événements singuliers.

    Cependant, les températures au-dessus de zéro en hiver au pôle Nord constituent un phénomène temporaire, croient les scientifiques. Ces derniers affirment que la fonte estivale des glaces de l'Arctique est bien plus à craidre.

    Dossier:
    Réchauffement climatique (70)

    Lire aussi:

    Des forêts tropicales découvertes en Arctique
    Les propos écologistes controversés d'Obama en Arctique
    Pôle Nord: inauguration de la station dérivante russe SP-41
    Tags:
    glace, tempête, météo, réchauffement climatique, Washington Post, océan Glacial arctique, Europe du Nord, Pôle Nord, Arctique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik