Société
URL courte
4124
S'abonner

Les scientifiques de l’Université de Twente aux Pays-Bas ont mesuré la part de la population mondiale affectée par la pénurie d’eau douce.

La moitié des personnes menacées par la pénurie d'eau douce habitent en Inde et en Chine, les autres sont en Australie, au Bangladesh, au Nigéria, au Mexique et au sud-ouest des Etats-Unis (la Californie, le Texas et la Floride), annonce The New York Times, citant les résultats de la recherche publiée dans la revue Science Advances.

La Russie, le Brésil et le Canada ainsi que l'Europe centrale et orientale ne rencontrent pas de problèmes liés au manque de l'eau.

Au total, environ deux tiers de la population mondiale, soit 4 milliards de personnes, connaissent régulièrement (plus d'une fois par mois) de graves problèmes provoqués par la pénurie d'eau douce, chiffre qui dépasse largement les estimations initiales, selon lesquelles, le nombre de personnes en manque d'eau ne dépassait pas 3,1 milliards.

Les résultats de la recherche ont été obtenus à l'aide d'un modèle informatique qui a permis aux scientifiques de diviser la Terre en zones d'une surface supérieure à 3.100 kilomètres carrés, d'analyser le besoin mensuel en eau dans chacune d'elles et d'estimer les ressources aquatiques.

Eau douce
© Sputnik . Konstantin Chalabov
L'eau recouvre 70% de la surface du globe et représente un volume d'environ 1.400 millions de mètres cubes. Les réserves d'eau douce représentent moins de 3% du total (près de 40 millions de mètres cubes), et seulement 1% est accessible à l'homme. Pour l'instant, ce volume suffit plus ou moins mais la population mondiale augmentant, les besoins en eau s'accentuent, alors que les ressources restent stables.

Selon un rapport publié par l'Onu en 2015, les réserves en eau sont très inégalement réparties sur la planète: 85% des habitants de la Terre vivent dans la partie majoritairement aride de la planète.

L'Onu prédit que d'ici 2030, la demande en eau pourrait dépasser sa production de 40%. L'Agence centrale du renseignement (CIA) américaine avait quant à elle placé le problème des ressources en eau parmi les plus grandes menaces de notre époque.

Lire aussi:

Le spectre de la famine plane sur le Yémen
Obama décrète l'état d'urgence dans une ville du Michigan
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
Tags:
ressources naturelles, eau, Afrique, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook