Ecoutez Radio Sputnik
    Truffes

    Des traces de radiation issue de Tchernobyl sont toujours présentes en Europe

    © Flickr/ Patrick Gaudin
    Société
    URL courte
    719

    Des traces de radiation issue de Tchernobyl découvertes dans des champignons en Europe.

    Des chercheurs suisses et allemands ont découvert dans les truffes récoltées en Europe centrale des traces de césium radioactif, mais dont la consommation serait "sans danger". Il s'agit sans doute de conséquences de la catastrophe nucléaire survenue à Tchernobyl (Ukraine) en 1986, rapporte Eurekalert.

    Lors de l'explosion du réacteur, une grande quantité de césium, et notamment de césium-137 (137Cs) a été éjectée dans l'atmosphère. Cette matière se répandait grâce au vent et tombait avec les précipitations en Europe. Selon Ulf Büntgen, chef de groupe à l'Institut fédéral suisse de recherches sur la forêt, la neige et le paysage WSL, les couches supérieures du sol restent contaminées dans une grande partie du continent. Le fait que seules des quantités dérisoires de 137Cs aient été détectées dans les truffes d'été (Tuber aestivum), a agréablement surpris les chercheurs.

    Les scientifiques expliquent que de nombreuses espèces de champignons, surtout celles qui poussent sous terre, extraient différentes substances du sol et ont tendance à accumuler la pollution radioactive.

    Dans les régions contaminées, le césium-137 a été dépisté non seulement dans les champignons mais également dans les organismes d'animaux, à savoir dans la viande de rennes et de sangliers.

    Les chercheurs ont procédé à l'analyse de 82 truffes d'été ramassées entre 2010 et 2014 en Suisse, en Allemagne, en France, en Italie et en Hongrie. L'activité de 137Сs ne dépasse pas deux becquerels par kilogramme, alors que le niveau de tolérance est de 600 becquerels par kilogramme. Dorénavant, les scientifiques devront établir les raisons pour lesquelles les truffes résistent à la pollution. Selon l'une des hypothèses, il peut s'agir d'un processus particulier d'assimilation des nutriments du sol.

    Lire aussi:

    Zone d'exclusion de Tchernobyl: lancement d’une unité de stockage de déchets radioactifs
    Tchernobyl: des images uniques
    La mozzarella russe, réponse à l'embargo alimentaire
    Tags:
    radiation, truffes, science, radioactivité, Tchernobyl, Suisse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik