Ecoutez Radio Sputnik
    L'entreprise Cleaning For A Reason

    Un nettoyage gratuit pour les femmes atteintes du cancer

    © Facebook / Cleaning For A Reason
    Société
    URL courte
    2131
    S'abonner

    Aux États-Unis et au Canada, la société Cleaning For A Reason offre un nettoyage de la maison gratuit pour les femmes qui suivent un traitement contre le cancer.

    L'objectif de cette campagne est d'ôter toute préoccupation concernant le nettoyage de la maison et de permettre à ces femmes malades de se focaliser uniquement sur leur santé et leur traitement.

    JUNE UPDATE TO ALL CLEANING PARTNERS: We know how precious your time is and value all that you do for women battling…

    Опубликовано Cleaning For A Reason — Official Page 29 июня 2015 г.

    La fondatrice de l'entreprise Cleaning For A Reason, Debbie Sardone, explique que l'idée lui est venue de proposer ce service après qu'une cliente se soit adressée à sa société mais n'ait pas pu payer à cause du traitement coûteux du cancer. Mme Sardone a conservé les coordonnées de la cliente et lui a ensuite adressé une offre qu'elle n'a pas pu rejeter.

    Dès lors, Debbie Sardone a décidé qu'aucune femme suivant un traitement contre le cancer ne serait obligée de renoncer à ses services et pourrait même les obtenir gratuitement.

    En 2005, Mme Sardone a présenté son initiative aux représentants du secteur du nettoyage, qui l'ont accueillie avec enthousiasme. Un organisme à but non lucratif a ensuite été créé. Quelque 19.500 femmes en ont depuis profité. Le montant total des services est estimé à 5,5 millions de dollars.

    Lire aussi:

    Johnson & Johnson condamné à payer 65 M EUR à la famille d'une femme décédée du cancer
    Dépister le cancer en trois minutes: des chercheurs japonais relèvent le défi
    Des médecins britanniques proposent de "faire exploser" le cancer
    Cancer: vers un droit à l’oubli pour les anciens malades
    Un remède traditionnel chinois efficace contre le cancer
    Tags:
    femmes, nettoyage, cancer, Canada, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik