Société
URL courte
713
S'abonner

L’Allemagne a lancé un appel à candidatures pour recruter la première femme cosmonaute. La maîtrise du russe constitue un important atout.

Qui n'a jamais rêvé de se rendre dans l'espace? La perspective devient désormais plus réelle. L'agence allemande HE Space, spécialisée dans la sélection du personnel, y compris des ingénieurs pour l'Agence spatiale européenne (ESA) lance un appel à candidatures pour recruter la première femme astronaute d'Allemagne, rapporte le quotidien allemand Deutsche Welle.

La candidate souhaitant se rendre dans l'espace doit disposer d'une formation supérieure en sciences naturelles, techniques ou militaires, avoir une expérience valable dans des domaines tels que la recherche, l'astronautique, l'ingénierie, la médecine ou dans une autre sphère comparable.

En outre, la prétendante devra être expérimentée dans la préparation des présentations et savoir communiquer avec les journalistes. Un certificat médical justifiant l'aptitude au vol, une licence de pilote ou un certificat du plongeur sous-marin seront considérés comme des atouts.

Parmi les qualités requises, on cite la communicabilité ainsi que l'aptitude à travailler en équipe, alors qu'une forme physique excellente et une grande résistance psychologique sont obligatoires. La maîtrise du russe quant à elle constituera un avantage.

Les candidates sont appelées à postuler jusqu'au 1er mai. L'étape finale du concours débutera cet automne, quand les deux prétendantes sélectionnées devront apprendre pendant 18 mois les bases du métier au Centre russe de formation des cosmonautes Youri Gagarine, après quoi les experts choisiront laquelle des deux femmes se rendra dans l'espace.

Ne disposant pas de son propre programme spatial, les astronautes allemands doivent participer aux missions des autres pays, dont la Russie et les Etats-Unis. À ce jour, 11 astronautes allemands ont effectué des vols spatiaux, mais aucune femme ne figurait parmi eux.

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
femmes, candidature, cosmonaute, espace, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook