Ecoutez Radio Sputnik
    Jeune homme devant un ordinateur, image d'illustration

    La Rada innove: et si l'Ukraine larguait l'alphabet cyrillique?

    © Flickr/ Libelul
    Société
    URL courte
    29136

    Des hommes politiques ukrainiens promettent de rendre leurs compatriotes riches si ceux-ci renoncent à l'alphabet cyrillique.

    Kiev ne cesse de lancer des idées à dormir debout pour accélérer l'européanisation de l'Ukraine. Cette fois, un député de la Rada suprême a déclaré que la renonciation à l'alphabet cyrillique serait une vraie aubaine pour les citoyens de son pays. Vous ne voyez pas le rapport? Pas de panique, on va vous expliquer.

    "Nos enfants pourront se rapprocher des technologies, les claviers doubles ne seront que des vestiges du passé (…). L'Ukraine se plongera dans le processus mondial de la production et de la consommation. De grands changements et un enrichissement massif attendent les Ukrainiens avec le système "5.10", écrit sur sa page Facebook le député de la Rada et leader du parti politique "5.10" Gennade Balachov.

    Партия 5/10 включает переход на латиницу в свою программу, так наши дети смогут теснее сблизиться с технологиями, двойны…

    Опубликовано Геннадием Балашовым 16 марта 2016 г.

    Cependant, ce message a été rédigé non seulement à l'aide de l'alphabet cyrillique, mais en plus en russe, cette langue tellement méprisée par les adeptes de l'européanisation de l'Ukraine.

    Gennade Balachov a accompagné son post d'une image qui montre la translittération de certaines lettres de la langue ukrainienne, dont les sons ne correspondent absolument pas aux caractères anglais. 

    En outre, des internautes ont remarqué que dans la nouvelle variante de l'alphabet ukrainien manquait la lettre "Ч".  En réponse, M.Balachov a promis de l'ajouter prochainement.

    Cette proposition a suscité un nombre impressionnant de commentaires.

    "Le Viêt Nam est passé à l'alphabet latin en 1910, sans cependant s'enrichir pour le moment. A comparer avec le Japon et Taïwan, qui utilisent toujours des hiéroglyphes. M.Balachov cherche à remplacer le contenu par la forme", remarque un des internautes. 

    "Pourquoi se faire du souci? Faisons de l'anglais la langue de l'Etat, appelons la hryvnia "le dollar ukrainien! Que tout le monde ouvre ses poches et attende…", lance un autre utilisateur du réseau social.

    "Je ne vois pas le rapport avec l'enrichissement. A propos, c'est une variante polonaise et slovaque de l'alphabet latin. Même ici, on copie tout", se désespère un autre. 

    "Les Coréens utilisent leur propre langue et cela n'empêche pas la Corée d'être un des pays les plus développés du monde. Ce n'est pas un problème d'alphabet mais de cerveau", déplore un autre internaute.

    "C'est cauchemardesque! Un homme intelligent pourra toujours apprendre une langue étrangère sans cette innovation. Mais s'il est stupide, l'alphabet latin ne l'aidera pas".

    "Pourquoi pas passer à l’hébreu?", suggèrent quelques plaisantins.

    Pour résumer, les utilisateurs de Facebook sont d'accord sur le fait que la langue est étroitement liée à la culture et au patrimoine du pays.


    Lire aussi:

    Ce papier toilette anti-ukrainien fabriqué aux Pays-Bas
    L'Ukraine détruit sa plus grande statue de Lénine
    Un adjoint de Saakachvili porte le vice-gouverneur d'Odessa dans ses bras
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Tags:
    alphabet, clavier, éducation, situation en Ukraine, anglais, langues étrangères, Rada suprême, Gennade Balachov, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik