Société
URL courte
0 121
S'abonner

Des dizaines de tombeaux ont été découverts dans le site archéologique de Gebel Silsileh en Egypte. Les archéologues supposent que la nécropole est vieille de 3.400 ans, soit beaucoup plus que ce qui était estimé précédemment.

Les spécialistes ont découvert plus de 40 tombeaux et une petite sépulture qui remonte à la 18e dynastie égyptienne. Selon les archéologues, ces tombes ont pu être réutilisées lors de la 19e dynastie.

"L'analyse préliminaire des os indique que des hommes, des femmes et des enfants de tous âges y ont été enterrés, mais ce qui est plus important, c'est que les données obtenues indiquent une habitation plus permanente à Gebel Silsileh que l'on ne pensait auparavant", a déclaré le directeur adjoint du projet, John Ward. 

Les archéologues connaissaient l'existence de cette nécropole, mais ils n'avaient entamé aucuns travaux en raison du risque de montée du niveau des eaux souterraines.

"La plupart des tombeaux sont en piteux état. Ils ont souffert d'érosion sévère, résultat de la montée du niveau des eaux souterraines avec une forte teneur en sel", a déclaré la directrice du projet, Maria Nilsson.

C'est pourquoi actuellement l'équipe de chercheurs s'est concentrée sur les fouilles d'un petit terrain de la nécropole.

La sépulture rocheuse découverte par les archéologues comprend deux chambres donnant sur le fleuve avec une porte intérieure couronnée d'un disque solaire ailé. Les tombeaux consistent en une ou deux chambres rocheuses non-décorées avec quelque cryptes dans le plancher.

"En raison du manque de décorations intérieures, il est encore difficile d'établir l'identité des personnes qui y sont enterrées", a souligné Mme Nilsson.

Mais des fragments peints de crépissure, des bandelettes de momies, des perles et des amulettes indiquent que des personnes de haute naissance y ont été enterrées.

"Les gens enterrés ici étaient probablement au niveau juste en dessous des fonctionnaires. Pour le moment, nous étudions cette question", a déclaré Maria Nilsson.

La nécropole a été pillée dans les temps anciens, puis au XIXe siècle. Les inondations annuelles ont révélé des couches dans lesquelles se trouvaient des poteries, des os et des sédiments.

Lire aussi:

Un site viking découvert au Canada depuis l'espace
Des lézards de 99 millions d'années: clés d'un écosystème perdu
Des tombes musulmanes du VIIIe siècle retrouvées dans le sud de la France
Le patrimoine archéologique, victime collatérale du printemps arabe?
Tags:
sépulture, archéologie, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook