Ecoutez Radio Sputnik
    maladie du charbon

    De l'anthrax de la Première Guerre mondiale retrouvé dans un musée norvégien

    © Wikipedia /
    Société
    URL courte
    0 17
    S'abonner

    Pendant la Première Guerre mondiale, les autorités allemandes envisageaient d'utiliser des armes biologiques contre la Russie.

    Un petit flacon en verre avec l'étiquette "anthrax" (maladie du charbon) a été découvert dans un musée de police dans la ville de Trondheim (centre de la Norvège) pendant une vérification des pièces exposées.

    Selon le journal norvégien Adresseavisen, ce flacon a été confisqué en janvier 1917 au baron Otto Karl von Rosen, officier des forces armées allemandes.

    Le contenu du tube a été soigneusement étudié dans les laboratoires de microbiologie des forces armées norvégiennes à Oslo. En conséquence, il a été confirmé que le flacon contenait vraiment de l'anthrax et qu'après 100 ans la substance était encore capable de tuer.

    Selon des experts, un gramme d'anthrax contient un millier de milliards de spores, ce qui représente théoriquement 100 millions de doses létales.

    Les chercheurs croient que l'Allemagne, lors de la Première Guerre mondiale, a été non seulement la première à utiliser des armes chimiques, ce qui est largement reconnu, mais en plus envisageait de faire usage d'armes biologiques.

    Toutefois, la maladie du charbon serait destinée à éliminer les troupeaux de cerfs à l'aide desquels, selon le commandement militaire allemand, les alliés russes du camp de l'Entente étaient en mesure d'acheminer sur le territoire russe différents équipements, des munitions et de la nourriture.

    La route terrestre du nord, dans les conditions d'une guerre impitoyable en mer menée par l'Allemagne, semblait prometteuse et gênait les Allemands.

    Lire aussi:

    Otan: des spores d'anthrax utilisées lors d’exercices militaires?
    Le Pentagone se trompe d’adresse: 22 militaires US exposés à l'anthrax
    La grande vadrouille
    Ebola: la Grèce antique déjà touchée?
    Tags:
    anthrax, Première Guerre mondiale, Norvège, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik