Société
URL courte
41611
S'abonner

Des médecins français ont décidé de rémunérer des femmes enceintes afin de les inciter à renoncer au tabagisme.

D'après les récentes données du ministère français de la Santé, une Française sur cinq continue à fumer lors de sa grossesse. Comme la nicotine s'avère particulièrement nocive pour la santé des bébés, des médecins ont décidé de motiver de futures mamans pour qu'elles se débarrassent plus vite de cette mauvaise habitude.

L'Assistance publiques-Hôpitaux de Paris, en collaboration avec l'Institut national du cancer, payeront des femmes enceintes pour qu'elles arrêtent le tabac. Dix-sept établissements médicaux à travers toute la France participeront à l'étude baptisée FISCP

Pour participer à l'"incitation financière à arrêter de fumer pendant la grossesse", il faut être majeure, enceinte de moins de 4 mois et demi, fumer au moins cinq cigarettes industrielles ou trois roulées par jour, et, surtout, être prête à lancer ce défi important. Environ 400 volontaires y ont déjà pris part.

Les consultations seront réalisées en même temps que les visites de suivi ordinaires. Chaque rendez-vous chez le docteur sera rémunéré par un bon d'achat d'un minimum de 20 euros. Les futures mamans pourront l'utiliser pour acheter des produits pour enfants ou pour la maison. Le montant total des bons d’achat pourra aller jusqu'à 300 euros.


Lire aussi:

En Pologne, une femme accouche 55 jours après sa mort
Qui sont au juste les hommes "féministes"?
Pourquoi le robot de Microsoft est devenu nazi en moins de 24 heures
Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Tags:
rémunération, argent, cigarette, grossesse, bébé, enceinte, tabac, tabagisme, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik