Ecoutez Radio Sputnik
    Seringue

    Une femme victime d'abus sexuels euthanasiée aux Pays-Bas

    © Fotolia / DDRockstar
    Société
    URL courte
    19542

    Les autorités néerlandaises ont permis à une femme victime d'abus sexuels de se faire euthanasier. On ne connaît pas son identité mais elle était âgée de plus de 20 ans.

    Entre 5 et 15 ans, la jeune femme a été violée, suite à quoi elle a souffert d'anorexie et de dépression chronique, ainsi que d'hallucinations. En 2014, les médecins ont constaté une amélioration de son état, mais un an plus tard il s'est dégradé. Des experts ont reconnu que cette personne victime de violences ne pourrait pas guérir. Un collège de médecins a décidé de satisfaire la demande de la jeune femme, qui a été euthanasiée par injection létale.

    Les médecins soulignent que, au moment où elle a déposé sa demande d'euthanasie, la jeune femme était complètement responsable, selon les médias.

    Selon Nicky Kenward, expert cité par The Independent, qui s'occupe de la défense des droits des personnes handicapées, "il est à la fois affreux et alarmant que des psychiatres considèrent l'euthanasie comme une réponse aux lésions psychologiques profondes causées par la violence sexuelle".

    L'euthanasie a été adoptée en Suisse, au Luxembourg, au Japon, aux Emirats arabes unis, ainsi que dans les Etats américains de l'Oregon, du Vermont et de Washington. Aux Pays-Bas, on peut euthanasier les enfants après l'âge de 12 ans. La Belgique a légalisé l'euthanasie en mars 2014, l'Allemagne l'a fait en novembre 2015.

    En 2015, une Belge aux tendances suicidaires prénommée Laura, âgée de 24 ans, a obtenu le droit d'être euthanasiée malgré le fait qu'elle était en parfaite santé physique. Avant de mourir, elle a simplement déclaré: "Vivre, ce n'est pas mon truc".

    Lire aussi:

    Belgique: l'euthanasie autorisée pour une jeune dépressive
    Entre 11.000 et 45.000 militants "pour la vie" ont défilé à Paris contre l'euthanasie
    Droits des personnes en fin de vie: étape "historique" au Parlement français
    Tags:
    euthanasie, Pays-Bas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik