Société
URL courte
391
S'abonner

Aux Etats-Unis, la cour du Minnesota a condamné un homme d'affaires âgé de 58 ans à une peine d'un an d'emprisonnement pour avoir tenté d'organiser un coup d'Etat en Gambie.

Cherno Njie, un homme d'affaires du Texas, a été condamné à un an d'emprisonnement pour avoir tenté en 2014 de renverser le régime en Gambie afin de devenir président de ce pays africain, rapporte l'agence Reuters.

Deux autres citoyens américains d'origine gambienne, qui cherchaient également à reverser le régime "inhumain et oppressant", ont écopé de six mois de prison. Le troisième a été libéré après avoir passé un an en détention provisoire.

Le secrétariat américain à la Justice appelait à une peine plus sévère. Néanmoins, la cour a tenu compte du fait que trois associés de Cherno Njie ont servi dans l'armée américaine et l'un d'eux, Papa Faal, a même participé à l'opération militaire en Afghanistan.

Le 30 décembre 2014, en l'absence du président dans la capitale gambienne de Banjul, des hommes armés ont attaqué le palais du dirigeant de Gambie afin d'installer Njie comme président intérimaire. Les vigiles ont ouvert le feu sur les militants, tuant trois d'eux.

Après la tentative de coup d'Etat échouée, Papa Faal et Cherno Njie ont fui au Sénégal. Plus tard, les deux hommes ont été extradés aux Etats-Unis où ils ont plaidé coupables.

Le président gambien actuel Yahya Jammeh est également arrivé au pouvoir grâce à un coup d'Etat qui a eu lieu il y a 20 ans.

Lire aussi:

Lutte contre les hackers: Venons tous en aide à la Défense US!
Des journalistes turcs accusés de quatre crimes pour un article
"Soldats d'Allah" : un journaliste infiltre pendant 6 mois une cellule de l'EI en France
Hamid Karzaï: l’invasion US a alimenté le terrorisme en Afghanistan
Tags:
coup d'Etat, Gambie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook