Ecoutez Radio Sputnik
    Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères

    La Russie dévoile le secret pour gagner à coup sûr l'Eurovision 2017

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    Société
    URL courte
    Eurovision 2017 (57)
    171007

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a plaisanté au sujet de la politisation excessive de l'Eurovision et a composé sa propre chansonnette pour remporter à coup sûr la prochaine édition du concours.

    Cette année, l’impression selon laquelle le jury de l'Eurovision ne tient pas compte de l'opinion publique est plus forte que jamais. Certains participants ont été étonnés de constater que les votes du jury de professionnels et des téléspectateurs aient été complètement divergents. Le public s’interroge sur un système de votation dont la transparence est plus que douteuse. 

    Compte tenu de la situation, Maria Zakharova a proposé une chanson d'après les nouvelles règles du jeu: il faut trouver un bouc émissaire et le dénoncer lors du concours musical. 

    "Je crois que l'année prochaine, il faudra chanter une chanson sur Assad (président syrien Bachar el-Assad, ndlr). J'offre le refrain: 

    Assad bloody, Assad worst.
    Give me prize, that we can host", a écrit la diplomate russe sur son compte Facebook

    "Assad sanguinaire, Assad pire.
    Donnez-moi prix pour que l'on puisse accueillir" (traduction en français de l'original, écrit délibérément en mauvais anglais).

    Maria Zakharova a également précisé que la Russie n'avait pas été la seule à trouver que la chanson de l'Ukrainienne Jamala, qui a remporté le concours, avait un caractère politisé. En guise d'exemple, la diplomate a montré le tweet de Margot Wallström, ministre suédoise des Affaires étrangères. 

    "Il faut se souvenir du destin des Tatars de Crimée en 1944 et après cette date. Félicitations Jamala!"

    Hier, l'Ukraine a remporté l'Eurovision. A l’issue du vote des téléspectateurs, c’est le Russe Sergueï Lazarev qui est arrivé en tête. Cependant, le jury de professionnels ne l’a placé qu’au cinquième rang. La victoire est revenue à l’Ukraine. Ce pays la doit à la chanteuse Jamala, une Tatare de Crimée dont la chanson intitulée 1944 évoque la déportation des Tatars de Crimée. 

    Le public, lui, n’est pas dupe et reste à mille lieues du show politique dans lequel s’est transformé le concours de chanson. Un exemple parlant s’il en est: les téléspectateurs ukrainiens ont même donné 12 points à la Russie, soit le nombre le plus important de suffrages fournis par ce pays.  

    Dossier:
    Eurovision 2017 (57)

    Lire aussi:

    L'Ukraine veut faire chanter l'Eurovision
    La Pologne insultée par la provocation ukrainienne de l'Eurovision
    La Roumanie exclue de l'Eurovision 2016
    Tags:
    politique, musique, concours, Eurovision 2016, Eurovision 2017, Susana Jamaladinova (Jamala), Sergueï Lazarev, Margot Wallström, Maria Zakharova, Bachar el-Assad, Suède, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik