Société
URL courte
6708
S'abonner

Ce n'est pas une blague. La première dame de la Corée du Nord, Ri Sol-ju, a semé la terreur au sein des services de renseignement de la Corée du Sud.

L'épouse de Kim Jong-un ne représente aucun danger réel pour la population sud-coréenne. Toutefois, Ri Sol-ju était si populaire en Corée du Sud en 2012 que les services de renseignement locaux ont été obligés de mobiliser tous leurs cyber-combattants afin de détourner l'attention de la charmante épouse du leader nord-coréen.

"Lorsque l'on a appris en juillet 2012 que Kim Jong-un avait épousé Ri Sol-ju, les médias sud-coréens se sont mis à écrire un trop grand nombre d'articles à propos d'elle, certains ont même proposé de créer sur Internet un fan club de Ri Sol-ju", a raconté l'ancien patron des services secrets sud-coréens Won Sei-hoon.

Le gouvernement sud-coréen a ensuite ordonné de mettre un terme à la popularité croissante de l'épouse de Kim Jong-un.

En fin de compte, le groupe de guerre psychologique des services secrets sud-coréens a mis en route des mesures visant à empêcher la création du fan club de Ri Sol-ju. 

Les services de renseignement ont également fait tout leur possible pour détourner l'attention de la population sud-coréenne. Ils se sont notamment mis à mettre en exergue les Jeux olympiques d'été de 2012 de Londres, au Royaume-Uni, a confié Won Sei-hoon cité par son avocat.

L’existence des cyber-combattants des services secrets sud-coréens, chargés de divulguer sur Internet différentes affirmations sur la Corée du Nord, est un secret de Polichinelle. 

Il y a quatre ans, Ri Sol-ju faisait effectivement la Une des médias occidentaux. 

Elle a notamment amélioré l’image de la Corée du Nord dans le monde. La presse a apprécié la beauté et le style vestimentaire de Ri Sol-ju. Des journalistes ont également souligné que Ri Sol-ju se sentait à l'aise avec son époux, l'accompagnait lors des voyages et n'avait pas honte de rire et de marcher bras dessus, bras dessous avec Kim Jong-un.

 

Lire aussi:

Pour Kim Jong-un, une "réunification forcée" avec la Corée du Sud pas exclue
Congrès historique en Corée du Nord: les journalistes interdits d'entrée
Plus de mariages et de funérailles en Corée du Nord!
Tags:
médias, Kim Jong-un, Ri Sol-ju, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook