Société
URL courte
151
S'abonner

"Je parle de tout ce qui nous rend plus sains, et ce sont les relations qui nous rendent plus sains", a déclaré la créatrice du projet Traci Ruble.

Deux psychologues, Traci Ruble et Lily Sloane, ont lancé à San Francisco, avec 10 autres bénévoles, le projet de Sidewalk Talk afin d'encourager les connexions humaines. Ce projet propose aux passants la possibilité, de plus en plus rare de nos jours, de parler de leur vie et de leurs problèmes avec une autre personne.

Les psychanalystes se sont mis dans un centre commercial de Fairfax rue et regardaient les passants. La coach d'affaires pour femmes Rita Goodroe dit qu'il est toujours facile de voir si quelqu'un est préoccupé. Quand elle voyait une personne de la sorte, elle lui souriait et lui proposait de s'asseoir à ses côtés, rapporte le Washington Post.

Aurait-on trouvé la clé du bonheur?
© Sputnik . Mikhail Beznosov
Le but était de donner aux passants l'opportunité de s'extraire de la routine qui les absorbe. Les bénévoles étaient là pour écouter tout ce qu'on voulait leur dire.

"Je suis persuadée que nous sommes tous responsables de nos santés mentales respectives. Je cherche à envoyer un message d'écoute et d'appartenance. Je parle de tout ce qui nous rend plus sains, et ce sont les relations qui nous rendent plus sains", a déclaré Traci Ruble, l'une des créatrices du projet.

Lire aussi:

Les vacances, c’est de la psychologie
Écrire à la main rend-il plus intelligent?
Détecter un délinquant sexuel par le mouvement des yeux?
La procrastination, un signe de créativité?
Tags:
psychologie, Sidewalk Talk, San Francisco, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook