Ecoutez Radio Sputnik
    Les hackers

    Les hackers font chanter les utilisateurs des réseaux sociaux

    © Flickr/ Perspecsys Photos
    Société
    URL courte
    1210
    S'abonner

    "L'avocat vous coûtera plus cher", ou comment les pirates informatiques font chanter les utilisateurs des réseaux sociaux après leur avoir volé leurs données personnelles.

    Le FBI a publié une mise en garde officielle contre les actes d'extorsion commis par des pirates informatiques qui font chanter les utilisateurs de LinkedIn, MySpace et Tumblr. Les malfaiteurs exigent des victimes une rançon et en cas de refus, ils menacent de publier leurs données personnelles obtenues de façon illicite.

    Dans les plus brefs délais les criminels demandent d'effectuer un virement sur un compte anonyme de montants allant de 2 à 5 bitcoins, soit de 250 à 1200 dollars (environ 230 à 1100 euros).

    Le bureau cite des messages envoyés par des hackers. Dans la plupart des cas, les messages sont presque identiques. Les criminels menaçaient d'envoyer "des informations sales" à des amis et à des proches des utilisateurs s'ils refusaient de payer. 

    "Désolé, mais vos données ont récemment été piratées et actuellement je possède une partie de vos informations confidentielles. De plus, j'ai utilisé votre compte pour accéder à vos autres profils sur les réseaux sociaux. Grâce à cela je peux maintenant contacter vos amis et proches".

    "Si vous ne voulez pas que j'envoie cette information à vos amis et à vos proches (ou, peut-être même, à votre employeur), effectuez le virement sur le compte bitcoin indiqué".

    Cependant, certains messages se sont distingués par leur insolence.

    "Si vous pensez que la somme est trop élevée, estimez combien il vous coûterait d'engager une procédure de divorce. Si vous êtes déjà divorcé, imaginez comment cette information pourrait affecter vos procédures juridictionnelles en cours.

    Et si vous n'êtes pas engagé dans des relations sérieuses, imaginez comment elle pourrait influer sur votre statut social au sein de votre famille et parmi vos amis".

    A cet égard le FBI conseille de ne répondre à personne et d'informer l'organisation le plus vite possible.

    Le 31 mai, des pirates informatiques ont mis en vente une base de données de 65 millions de comptes Tumblr. Auparavant, quelque 117 millions de combinaisons d'emails et de mots de passe du réseau social LinkedIn avaient été mis en vente par un pirate connu sous le nom Peace.

    Lire aussi:

    Hacker le portable d'un député US est plus facile que jamais
    Un hacker lanceur d'alerte pirate un avion de ligne américain
    L'EI pirate le compte Twitter du commandement militaire américain au Moyen-Orient
    Tags:
    piratage, réseaux sociaux, hackers, FBI
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik