Ecoutez Radio Sputnik
    Une Chinoise

    En Chine, des étudiantes se dénudent pour obtenir des prêts

    © Flickr/ Ricky Tang
    Société
    URL courte
    8243

    Certains prêteurs chinois exercent une pratique tout à fait choquante: ils demandent aux étudiantes de leur donner des photos d'elles dénudées comme garantie bancaire.

    Des étudiantes chinoises utilisent leurs propres photos nues comme garantie pour emprunter de l'argent à des usuriers en ligne, rapporte le magazine Quatz.

    Proposant des sommes à prêter, les plateformes en ligne comme Jiedaibao exigent des étudiantes des photos nues avec leur carte d'identité ou leur carte bancaire pour qu'elles soient immédiatement reconnaissables via messageries QQ ou WeChat. Les conditions sont assez claires: sans remboursement du prêt en temps voulu, la photo sera publiée sur la Toile ou transmise aux parents de la pauvre étudiante. En outre, certaines sociétés vendent les photos même après le remboursement de la dette.

    Ces prêts varient généralement de 500 à 5000 yuans (68 à 680 euros), et comportent un taux d'intérêt hebdomadaire de 30%. Les taux d'intérêt pour les prêts personnels sont dans le même temps plafonnés à 24% par an.

    Une étudiante nommé Li Li a raconté au Quartz que Jiedaibao lui avait imposé un taux d'intérêt hebdomadaire de 30% pour un prêt de 500 yuans et que, pour le rembourser, elle avait dû contracter de nouveaux prêts. Sa dette s'élève aujourd'hui à plus de 55.000 yuans et si elle ne la rembourse pas, ses photos de nu seront publiées en ligne.

    Les révélations sur cette pratique ont suscité l'indignation sur les réseaux sociaux, notamment sur Weibo (analogue chinois de Facebook). De nombreux internautes condamnent l'absence de réaction des autorités.

    Contrairement aux étudiants européens, les Chinois trouvent difficile d'obtenir des prêts d'études en raison d'un appui limité du gouvernement.

    Lire aussi:

    Kim Kardashian, la nouvelle diablesse chargée de dévoyer l'Iran
    Les hackers contre l'adultère
    Les femmes nues dans "Playboy", c'est fini
    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Tags:
    carte de crédit, étudiants, remboursement, dette, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik