Ecoutez Radio Sputnik
    Un Britannique

    Votes, foot, dinosaures: quand les pétitions en ligne tournent mal

    © Photo. Pixabay
    Société
    URL courte
    0 04
    S'abonner

    Suite à la proposition de tenir un second référendum sur l’adhésion à l’UE, la folie des pétitions a monté d’un cran au Royaume-Uni avec celle qui demandait à rejouer le match Angleterre-Islande. Sputnik vous propose de jeter un œil à certaines des plus bizarres pétitions en ligne.

    Initialement, le gouvernement britannique avait décidé de mettre en place un service des pétitions en ligne pour faciliter le débat public sur des questions importantes, une initiative qui a eu des effets pour le moins inattendus à plusieurs reprises.

    Un référendum anti-Brexit

    Les résultats du référendum en faveur du Brexit ont aussitôt déclenché le lancement d'une pétition en ligne, appelant à organiser un nouveau scrutin, qui a déjà recueilli plus de 4 millions de signatures. Bien que les chances de succès de cette initiative soient très minces, elle devra donc être examinée par les autorités, ayant aisément franchi la barre des 100.000 signatures nécessaires. Le gouvernement et le parlement se sont donné cinq jours pour décider quelles suites donner à cette initiative.

    Une question espiègle… Qu'est-ce qui se passe si plus de 17 millions de personnes signent la pétition pour un deuxième référendum?    

    Rejouer le match l'Angleterre contre l'Islande

    L'appel à un second référendum sur l'UE semble inciter les amateurs de pétitions du Royaume-Uni: indigné par la défaite de leur équipe face aux Islandais, les supporters britanniques ont lancé une pétition appelant l'Angleterre à rejouer le match contre l'Islande lors de l'Euro 2016.

    La pétition a cependant été rejetée, avec une déclaration officielle du gouvernement par courriel à Sputnik, affirmant que la pétition était "offensante, un non-sens, une blague ou une publicité".

    Si le football était la politique: Londres lance une pétition pour rejouer la défaite de l'Angleterre contre l'Islande; l'équipe refuse de rentrer à la maison jusqu'en octobre.

    Une semaine difficile pour l'Angleterre. Un double Brexit.

    La saga du bateau "Boaty McBoatface"

    Notre saga souligne les dangers des consultations en ligne dans ce qui restera comme l'une des plus grandes manifestations de la démocratie moderne, avec le vote massif des Britanniques en faveur de "Boaty McBoatface" ("Batounet Mc tête de bateau") comme nom pour un navire de recherche lancé par les autorités. Malgré la forte popularité de ce nom, le gouvernement a préféré baptiser le navire "Sir David Attenborough," le nom de l'emblématique présentateur écologiste.

    Ne voulant pas être en reste, des parieurs ont lancé une pétition appelant l'homme lui-même, Sir David Attenborough, à changer son nom en "Boaty McBoatface" — tout cela au nom de la "démocratie et de l'humour".

    Ouvrez un vrai parc jurassique!

    Les amateurs de dinosaures et des pétitions aux États-Unis ne chôment pas non plus: ils ont lancé une pétition demandant au gouvernement de "transformer au moins un Parc national en un parc à dinosaures clonés".

    Appelant à la création d'"un habitat sûr et convivial pour les dinosaures réanimés", la pétition a fait valoir qu'une installation du style de celle du film "Jurassic Park" serait parfaite. "Rien ne pourrait déraper. Aucune conséquence imprévisible. Rien qu'un peu de pédagogie amusante pour le vélociraptor, le tyrannosaure et de jeunes enfants". 

    Lire aussi:

    L’ironie de la pétition contre le référendum sur le Brexit
    Brexit: la pétition pour un nouveau référendum dépasse 4 millions de signatures
    Au Royaume-Uni, la pétition sur l'euro-intégration au cœur d'un scandale
    Tags:
    football, navires, parc national, pétition, Union européenne (UE), États-Unis, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik