Société
URL courte
0 2111
S'abonner

Certes, il pousse les gens à sortir de leur canapé, mais le jeu à succès Pokémon Go sème aussi le chaos, provoque des blessures, des vols et bien d’autres incidents.

Une jeune fille de 19 ans trouve un cadavre au lieu d’un Pokémon

"Attrapez-les tous" (le slogan de la franchise Pokémon), c’est juste ce que voulait faire Shayla, une jeune femme du Wyoming. Au lieu de cela, elle a amorcé une enquête sur une série de crimes en découvrant un cadavre flottant dans la rivière Big Wind.
"Je voulais attraper un Pokémon de type Eau", a déclaré Shayla à CNN Money. "Je ne serais probablement jamais allé là-bas sans ce jeu, mais dans un sens, je suis lui suis reconnaissante. Grâce à lui, j’ai pu aider à trouver ce corps, qui aurait pu rester sur place pendant des jours."

Une cible facile pour les voleurs

"Pourquoi arpenter les rues à la recherche de proies, alors qu’il est facile d’attirer des gamins avec leurs smartphones?" se sont dit ces quatre malfrats. La bande a été arrêtée par la police du Missouri après avoir attiré et détroussé de leurs biens de valeur 11 jeunes joueurs à l’aide d’un "Pokébeacon". Cette balise virtuelle dans l’application mobile attire les joueurs… dans ce cas de figure tout droit dans un vol à main armée.

Pokémon Go m'a envoyé à l'hôpital

Chasser des Pokémon insaisissables peut vous valoir quelques bleus et égratignures… ou bien pire. Amalthea, cet utilisateur de Reddit, a de bonnes raisons de mettre en garde les Pokémasters.
"Le jeu n’était pas sorti depuis une demi-heure que j’ai glissé et que je suis tombé dans un fossé. Je me suis cassé le pied, ça va me prendre 6 à 8 semaines pour guérir. J’ai dit à mon docteur que je promenais mon chien, mdr… alors, faites gaffe ou vous mettez les pieds, les amis."

Chers enfants, pitié, arrêtez de les "attraper tous" dans notre commissariat. Cordialement, la police de Darwin

"À tous les entraîneurs de Pokémon qui jouent à Pokémon Go. Bien que le poste de police de Darwin puisse être utilisé comme Pokéstop, veuillez noter que vous n’avez pas besoin d’entrer dans le bâtiment pour obtenir les Pokéballs".
"Nous vous conseillons également de quitter votre téléphone des yeux avant de traverser la rue. Ce Sabelette (un Pokémon du type Sol) ne va pas s’enfuir. Soyez prudents et +attrapez-les tous+!"
La station de police, des pompiers et des services d’urgence de Darwin via Facebook.

Un homme est harcelé 24/7 depuis que sa maison a été marquée comme une Poké Gym

"Je me rends compte que toutes ces allées et venues peuvent facilement faire penser que ma maison abrite un dealer", s’inquiète Boon Sheridan sur Twitter. Rien d’illégal pourtant, sa maison a été désignée comme Poké Gym, une zone spéciale dans laquelle les joueurs peuvent organiser des combats de Pokémons. Le fait est que M. Sheridan vit dans une ancienne église. Or, les églises et les bâtiments publics sont souvent des "Poké Gym". Mais dans son cas, cela veut surtout dire que Pokémon Go lui impose un véritable harcèlement, sans contrepartie.

Quand Pokémon Go vous entraîne au milieu d’un deal de drogue

"Jacktionman" était à la chasse nocturne au Pokémon dans les rues du centre de Londres quand il est tombé sur deux autres noctambules, téléphone en main, à un Pokéstop. Il en a naturellement conclu qu’ils étaient également des joueurs et s’est approché pour parler avec eux.
"Ils étaient très conciliants et n’arrêtaient pas de me demander s’ils pouvaient m’aider en quoi que ce soit. J’étais vraiment impatient de discuter du jeu avec eux" explique "Jacktionman". Grossière erreur. "Je me suis penché pour regarder les écrans de leurs téléphones et j’ai compris qu’ils ne jouaient pas à Pokémon Go du tout. Ils se faisaient des lignes de cocaïne sur l’un de leurs appareils", raconte-t-il. "Et quand j’ai poliment refusé de la drogue, le dealer ne comprenait pas pourquoi j’étais venu sur son spot."

Un vétéran américain interrompt sa lutte contre Daech pour attraper un Squirtle

Ce volontaire américain de 26 ans a rejoint les Peshmerga pour combattre Daech en Irak. Et c’est finalement à une autre sorte de bataille qu’il a défié les djihadistes sur son compte Facebook: "J’ai attrapé mon premier Pokémon sur le front de Mossoul. Daech, venez vous battre à coups de Pokémon. Les mortiers, c’est bon pour les mauviettes".

Il y a un temps et un lieu pour jouer à Pokémon Go, et ce n’est pas le bureau

Ce patron a clairement assez de voir ses employés perdre leur temps en essayant d’attraper de nouveaux Pokémons. L’affiche précise : "Vous êtes payés pour travailler et pas pour chasser des personnages virtuels avec votre smartphone. Soit vous faites ça pendant votre pause déjeuner, soit vous aurez plein de temps pour +les attraper tous+ quand vous irez pointer au chômage".

Les petits commerces victimes de la folie Pokémon

Aucun propriétaire n’aime voir des foules de gens arpenter son magasin comme des fous, les yeux rivés à leur téléphone. Celui-ci a précisé sur sa devanture que les Pokémon étaient réservés aux clients.

Lire aussi:

Quand le Pokémon de tes rêves habite à l’Élysée
Les fans de Pokémon attaqués aux USA
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
Pokemon Go, jeux vidéo, police, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook