Société
URL courte
4110
S'abonner

Un mémorial français de la Première Guerre mondiale a été retiré du jeu Pokémon Go à la suite de nombreuses plaintes concernant les joueurs qui s’y réunissaient pour faire des batailles virtuelles sur un site où les dépouilles de centaines de milliers de soldats reposent.

L'ossuaire de Douaumont dans le nord de la France contient les dépouilles d’environ 300.000 soldats français et allemands qui sont morts au cours de la bataille de Verdun, l’une des plus sanglantes de la guerre de 14-18.

En 1984, le président français François Mitterrand a visité le site avec le chancelier ouest-allemand Helmut Kohl, où ils ont joint leurs mains pour symboliser la réconciliation entre les deux pays, informe The Local.

Jusqu'à ce week-end, l’ossuaire souterrain, aussi bien que la plaque commémorant le rencontre Mitterrand-Kohl, avaient été marqués dans l'application smartphone Pokémon Go comme un Pokégym et un Pokéstop, des sites spéciaux où les joueurs se battent et réapprovisionnent des objets virtuels.

Selon la porte-parole du complexe mémorial de Douaumont, Elodie Farcage, la société qui développe le jeu, Niantic, après avoir reçu une plainte officielle, a désactivé ces deux points dans son application mobile. 

Emeline Villeseche, la porte-parole du Mémorial de Verdun, qui se trouve à proximité, a pour sa part déploré que ce site soit également marqué comme un Pokégym dans l’application. Mais le manque de réseau Internet dans la région ne permet pas aux joueurs de s’y réunir.

Le village voisin de Fleury-devant-Douaumont, qui a été détruit pendant la Grande Guerre, est marqué aussi dans l'application. Le maire de la région a déclaré qu'il demanderait à Niantic d’enlever le village du jeu.

Pokémon Go est un nouveau jeu vidéo pour smartphones fondé sur la technologie de la réalité augmentée, les joueurs devant explorer le monde réel. Pour le meilleur et pour le pire…


Lire aussi:

Un moscovite essaye d’épouser un Pokémon
Des enfants syriens jouent à Pokémon Go pour échapper à la réalité d’Alep
Pokémon Go contre le code de la route en Belgique
Recherchée pendant un an, elle est interpellée grâce à Pokémon Go
Tags:
jeu, scandale, L'ossuaire de Douaumont, Pokemon Go, Première Guerre mondiale, Verdun, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook