Ecoutez Radio Sputnik
    La beauté n’a pas de nationalité

    La beauté n’a pas de nationalité

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    Société
    URL courte
    1896

    La beauté n’a pas de limites et ne connaît pas la notion de nationalité. Le projet qui s’intitule "Les origines nationales de la beauté" l’illustre parfaitement. Ce projet, à but non-lucratif, artistique et scientifique, est censé documenter la diversité ethnique de l’humanité.

    La photojournaliste russe a créé un projet exceptionnel qui, par le biais de la beauté, vise à représenter la variété des nationalités, qui, au fond, ne sont qu'une seule et même chose.

    "Pour toucher le cœur de l'opinion publique internationale et multiculturelle, on a choisi le langage de la beauté", expliquent les créateurs du projet.

    Ils souhaitent montrer l'échelle réelle de la diversité ethnique via des incarnations systématiques et artistiques afin d'illustrer chaque groupe ethnique original, quel que soit sa taille et quel que soit son statut officiel.

    L'auteur du projet est la journaliste et photographe russe Natalia Ivanova. Elle a recueilli près d'une centaine de portraits de femmes en photo et en vidéo représentant plus de 50 nationalités et originaires de 15 pays se situant sur quatre continents.

    Cette collection impressionne, surtout si l'on tient en compte le fait que le projet a été lancé en 2012. Il a été présenté pour la toute première fois lors d'une exposition à l'occasion de la Journée internationale des femmes qui s'est tenue à Paris en mars 2014 et a été reconnu par l'UNESCO.

    Lire aussi:

    Le plus laid concours de beauté
    La beauté hypnotique des traditions slaves
    Reines de beauté: les Miss Monde au fil du temps
    Miss Russie 2016: qui est la reine de beauté?
    Une preuve vivante que la beauté n'a pas d'âge
    Grâce à Photoshop, un designer trolle les standards modernes de beauté
    Tags:
    recherche, nationalité, beauté, femmes, humanité, photojournalisme, photo, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik