Société
URL courte
8212
S'abonner

Le surpoids peut être source de repli sur soi-même et un obstacle au bonheur. 180 kilogrammes, cela impose quand même des particularités dans la vie quotidienne. Que faire dans ce cas-là? La Canadienne Mallory Buettner a pris une décision.

Une intervention chirurgicale a permis à Mallory Buettner, enseignante canadienne dans une école primaire, de perdre 95 kilogrammes alors qu'elle pesait 180 kilogrammes, annonce le Daily Mail. La jeune femme âgée de 29 ans est originaire de Quinte West dans l'Ontario.

​Cette opération a eu lieu il y a déjà deux ans. Et le 30 juin dernier, elle a complété sa transformation spectaculaire avec le retrait de 4,5 kilogrammes de peau excessive qui faisaient encore partie de son corps.

Un tel changement a profondément bouleversé la vie de Mallory. Depuis sa petite enfance, elle avait des problèmes de poids qui ne cessaient de s'aggraver. A 10 ans, elle pesait déjà 90 kilogrammes. Ce chiffre a augmenté pour atteindre presque 130 kilogrammes à l'âge de 18 ans.

A la fin de ses études à l'université, à 20 ans, elle pesait 165 kilogrammes. Les années passèrent, Mallory a atteint les 180 kilogrammes, et finalement elle a pris la décision de se débarrasser de ce poids excessif.

Selon la jeune femme citée par le Daily Mail, elle n'a jamais réussi à entrer dans un bikini et, après sa transformation, elle est devenue accro aux maillots de bain deux pièces. Elle en a déjà achetés cinq! Ils symbolisent tous le début de sa liberté retrouvée.

Lire aussi:

Avoir le beurre et l’argent du beurre? Les femmes britanniques relèvent le défi!
Dans 34 ans, les femmes délivrées des tâches domestiques à tout jamais
Les femmes saoudiennes bienvenues aux JO, mais privées de sport chez elles
Ces hommes iraniens qui se voilent par solidarité avec les femmes
Tags:
femmes, obésité, Ontario, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik