Ecoutez Radio Sputnik
    Médicaments. Image d'illustration

    L'UE et les USA testeront des médicaments sur… des Ukrainiens

    CC BY 2.0 / Carsten Schertzer / February 22nd
    Société
    URL courte
    421032
    S'abonner

    Comme il est très coûteux et problématique de tester les nouveaux médicaments en Europe et aux Etats-Unis, des sociétés pharmaceutiques ont reçu à cette fin la permission de se tourner vers les Ukrainiens. Les patients ukrainiens seront évidemment bien récompensés pour leur contribution à l'avenir de la médecine.

    Le ministère ukrainien de la Santé a promulgué une ordonnance autorisant l'Union européenne et les Etats-Unis à effectuer sur leurs bons amis les Ukrainiens des essais cliniques de nouveaux médicaments.

    On parle de 96 différents types de médicaments. Initialement, les Etats-Unis et l'Union européenne en avaient demandé 98. Le ministère ukrainien de la Santé a notamment refusé de tester un remède contre le psoriasis (maladie inflammatoire de la peau) ainsi qu'un produit pour le traitement de la dépression enfantine.

    Heureusement, ces nouveaux médicaments seront initialement testés sur des animaux. Ensuite, on procédera à des essais cliniques en quatre phases sur des humains.

    "Des personnes en bonne santé prennent part aux deux premières étapes pour déterminer les effets secondaires des médicaments. Bien sûr, cela causera des dommages à la santé, mais les rétributions des sociétés pharmaceutiques seront très substantielles".

    Il y a deux ans, ces rémunérations allaient jusqu'à 1.000 dollars. Pourtant, cette année, les Ukrainiens seront soumis uniquement aux troisième et quatrième phases.

    "En tenant compte de notre niveau de pauvreté, la participation à des essais cliniques est presque la seule possibilité d'être traité gratuitement avec des médicaments européens", a déploré le président du Conseil ukrainien de défense les droits des patients Viktor Serdyuk.


    Lire aussi:

    Quand un conseiller du président ukrainien dérape… complètement!
    Kiev demande à Berlin d'intensifier la pression sur la Russie
    Propagande sur l’Ukraine: la France dans le viseur de Soros
    Tags:
    essais cliniques, tester, médicaments, santé, Europe, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik