Société
URL courte
17418
S'abonner

Dans une tentative de décrédibiliser le candidat républicain aux élections américaines, le collectif Indecline a installé dans plusieurs villes américaines des statues de Trump peu flatteuses.

New York, San Francisco, Los Angeles, Cleveland et Seattle — toutes ces villes américaines ont été envahies par des clones de Donald Trump complètement nus. Peau orange, gros ventre, parties de corps disproportionnées… voilà comment le groupe Indecline a présenté le candidat républicain.

Avant d'être retirées par les autorités, les statues attiraient un grand nombre de passants qui s'arrêtaient pour la photographier, ou prendre un selfie avec le "clone". Certains se bouchaient le nez en posant pour la photo.

Dans une interview au Washington Post, les activistes expliquent  qu'ils ont pour objectif d'écorner l'image du candidat républicain aux élections américaines, voilà pourquoi ils ont décidé de le représenter de la façon la plus humiliante qui soit.

Les statues ont été créées par le sculpteur connu sous le pseudo Ginger, spécialiste de sculptures de monstres. Il a ensuite diffusé le processus de fabrication des statues en glaise et silicone sur YouTube.

Lire aussi:

Donald Trump sur le dos d'un... cafard
La vidéo de Clinton contre Trump et Poutine agite la twittosphère
Un jeune homme escalade la NYC Trump Tower
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Tags:
nudité, statue, Donald Trump, San Francisco, New York, Los Angeles, Seattle, Cleveland, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook