Société
URL courte
1150
S'abonner

La ville canadienne de Tisdale a mis un an à renoncer à son slogan controversé utilisé depuis 60 ans sur les panneaux de signalisation et les timbres.

La petite ville canadienne de Tisdale, dans le nord de la province de Saskatchewan, a renoncé à la devise ambiguë qu'elle utilisait depuis 1958, a annoncé lundi le maire de Tisdale Al Jellicoe.

​Tisdale était surnommée "The Land of Rape and Honey" — littéralement: "le pays du colza et du miel" en l'honneur notamment du colza, une céréale oléagineuse autrefois largement cultivée dans la région. Toutefois le mot "rape", pris hors contexte, signifie également "viol" en anglais ce qui porte à confusion. Les autorités de la ville ont reçu de nombreuses plaintes à ce sujet pendant des années, d'après M.Jellicoe.

​A l'automne 2015, le conseil municipal de la ville a voté pour le changement de la devise suite à un sondage révélant que la majorité des 3.200 habitants de Tisdale ne voulaient plus conserver la phrase controversée. 

En outre, la production de colza représente depuis longtemps moins de 1% du secteur agricole à Tisdale, tandis que celle de miel a elle aussi beaucoup diminué au fil des ans.

La nouvelle devise de Tisdale, "Opportunity Grows Here" ("Les occasions poussent ici"), a été présentée lundi dernier par le chef du programme de développement économique de Tisdale, Sean Wallace. Le slogan rappelle aussi les riches traditions agricoles de la région. Les autorités comptent attirer de nouveaux investisseurs grâce à cette innovation.

​En 2014, le village médiéval espagnol de Castrillo Matajudios (littéralement "Mort aux Juifs") a aussi opté pour un "rebranding", se faisant rebaptiser en "Mont juif" (Castrillo Mota de Judios).

Lire aussi:

La grande migration des poissons au Canada
Un torrent emporte un millier d'Américains en tubing… vers les côtes du Canada!
Canada: l’euthanasie légale, mais impossible
Tags:
miel, colza, agriculteur, slogan, Sean Wallace, Al Jellicoe, Saskatchewan, Tisdale, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook