Société
URL courte
Séisme dévastateur en Italie (août 2016) (21)
7310
S'abonner

Mafia le chiot a réveillé ses maîtres 10 minutes avant le commencement du tremblement de terre meurtrier qui a frappé l'Italie le 24 août.

Plusieurs histoires racontent les prouesses de petits héros à quatre pattes, en voilà encore une.

Dans la nuit du 24 août, les Dilieri, une famille italienne, dormait paisiblement à la maison. Soudain, leur chiot Mafia se lance brusquement dans le lit des parents et se met à aboyer très fort, comme jamais auparavant, ce qui a provoqué la colère du couple, car les hurlements de l'animal ont aussi réveillé leur bébé. Dès que toute la famille a eu les yeux ouverts, c'est alors que les tremblements ont commencé.

Comme les maîtres de Mafia ne dormaient déjà plus, ils ont su réagir vite et se sauver.

"Nous sommes reconnaissants à Mafia pour être vivants. Si nous avions dormi, nous n'aurions pas pu réagir si vite et nous aurions été frappés", a raconté la femme.

Quelques minutes plus tard, l'immeuble dans lequel habitaient les Dilieri a été complètement détruit.

Le séisme, d'une magnitude de 6.2 sur l'échelle de Richter, s'est produit dans la partie centrale de l'Italie tôt mercredi matin. Le dernier bilan du séisme faisait état de 290 morts.

La première secousse a été enregistrée à 03h36 heure locale, son épicentre se trouvait non loin de la ville d'Accumoli, dans le Latium. Le deuxième tremblement de magnitude 5.4 a frappé la région de l'Ombrie. Plus de 150 répliques ont suivi. Elles ont été ressenties à Rome, à Florence, à Bologne et dans d'autres grandes villes italiennes. Le séisme a provoqué des destructions dans trois régions du pays.


Dossier:
Séisme dévastateur en Italie (août 2016) (21)

Lire aussi:

Séisme en Italie: une religieuse miraculeusement sauvée
Séisme en Italie: la solidarité passera par les pâtes
Les réfugiés aideront les victimes du tremblement de terre en Italie
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
Tags:
séisme, chiens, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook