Ecoutez Radio Sputnik
    Facebook

    Une fausse nouvelle de Facebook devient virale

    © REUTERS/ Dado Ruvic
    Société
    URL courte
    0 68740

    Après avoir limogé les éditeurs de sa fonctionnalité "trending topics", Facebook a introduit un système automatisé qui s'est révélé être aussi vulnérable que son précèdent…

    Seulement deux jours après avoir renvoyé tous les éditeurs de sa rubrique des nouvelles populaires (ou "trending topics"), Facebook les a remplacés par des algorithmes autonomes. Cependant, ce remaniement n'a pas réussi à améliorer la populaire rubrique. Ce dimanche, 28 août, en effet, une fausse nouvelle annonçant la démission de la présentatrice de la chaîne américaine Fox Megyn Kelly était placée "à la une" du réseau social.

    Facebook
    © Sputnik. Natalia Seliverstova

    La nouvelle, qui avait eu le temps d'être aimée par quelque 200.000 utilisateurs de Facebook, a été supprimée le lendemain.

    Auparavant, avant d'être vérifiés par les éditeurs, les sujets populaires étaient d'abord choisis par un algorithme informatique. Cependant, un scandale a éclaté après qu'un ancien employé de Facebook avait reconnu qu'il choisissait les nouvelles les plus populaires en donnant la priorité à celles publiées par des sources libérales et en ignorant sciemment les sources conservatives, même si elles étaient populaires parmi les utilisateurs.

    Ce qui a amené à un licenciement de masse au sein de Facebook. Mais apparemment, il est encore trop tôt pour parler d'améliorations…

    Lire aussi:

    Elle demande de changer la photo de son avis de recherche sur Facebook
    Le président d'Islande opte pour Facebook pour mieux comprendre ses compatriotes
    Facebook justifie le blocage des révélations de Wikileaks par une "erreur technique"
    Le drone solaire de Facebook a réussi son premier vol
    Tags:
    Facebook
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik