Société
URL courte
7312
S'abonner

Une centaine de cerveaux humains ont été retrouvés lors des travaux de reconstruction de l'Institut Max Planck de Munich.

D'après les représentants de l'institut de recherche allemand, ces cerveaux humains trépanés, une centaine en tout, appartenaient au physicien et neuroscientifique nazi Julius Hallervorden.

Hallervorden dirigeait notamment le département de neuropathologie de l'Institut Kaiser Wilhelm Brain, rebaptisé en Institut Max Planck, rapporte le portail informatique Gizmodo.

Comme Julius Hallervorden recevait régulièrement des parties de corps humain de la part du médecin nazi Josef Mengele, connu pour ses expériences criminelles sur les prisonniers d'Auschwitz, tout porte à croire que les cerveaux retrouvés appartenaient aux victimes de l'Holocauste et étaient en outre liés aux recherches médicales du Troisième Reich.

Une commission d'enquête est déjà chargée d'examiner les échantillons anatomiques. Si les enquêteurs parviennent à identifier les victimes, leurs restes seront enterrés dans une fosse commune avec les noms sur la pierre tombale.

Lire aussi:

Un ancien prisonnier américain d’Auschwitz, vraiment?
Le Pape François fera un discours à Auschwitz
En Italie, nier l'holocauste est désormais passible d'une peine de prison
Un film américain anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Tags:
cerveaux humains trépanés, neuropathologie, nazis, institut Max-Planck, Julius Hallervorden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook