Ecoutez Radio Sputnik
    Jeu MoHim

    Un jeu vidéo pakistanais pour lutter contre la stigmatisation des femmes du tiers monde

    © Sputnik.
    Société
    URL courte
    133951

    Quoiqu'on vive bel et bien au XXIe siècle, dans certains pays en voie de développement, les préjugés continuent à entourer les femmes et les cycles liés aux fonctions naturelles de leur organisme.

    Une start-up pakistanaise s'est fixé pour objectif de sensibiliser les personnes du tiers monde, où les femmes restent stigmatisées en période de cycle menstruel, et a sorti à cette fin un jeu vidéo nommée MoHim, ce qui veut dire effort en ourdou.

    Dans ce jeu, conçu par la Pakistanaise Mariam Adil, responsable de la start-up Grid qui lance des jeux vidéo destinés à sensibiliser la population, le joueur a pour mission d'attraper des serviettes hygiéniques en évitant tous les matériaux inadaptés — les feuilles de journal et d'arbre – dont les femmes se servent encore dans certains pays.  

    A la fin de chaque niveau s'ouvre une porte destinée à briser les préjugés sur les règles.

    Citée par l'AFP, Mariam Adil avoue avoir été choquée, petite, de la stigmatisation des règles au Pakistan, un sujet tabou pour des raisons à la fois religieuses et culturelles.

    Jeu MoHim
    © Sputnik.
    Jeu MoHim

    Les filles manquent l'école une semaine par mois par +honte+ et finissent parfois par décrocher, et des femmes ont de graves infections car on leur a dit qu'elles ne devaient pas se laver pendant leurs règles."

    Cette femme est convaincue que les jeux vidéo peuvent aider à lutter contre ces constructions sociales et pousser les individus à les remettre en cause de manière ludique.

    Basée en partie au Pakistan et en partie aux Etats-Unis, sa start-up Grid a déjà publié un jeu, StereoWiped, visant à briser les stéréotypes concernant la race et le genre.

    Lire aussi:

    Droits des femmes: les Iraniennes guettent les changements
    La lutte des femmes pour l'égalité des droits
    Droits des femmes : des milliers de personnes dans les rues de Paris
    Tags:
    femmes, jeux vidéo, préjugés, droits des femmes, Pakistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik