Ecoutez Radio Sputnik
    une carte fictive illustrant une version alternative de la guerre froide dans les années 1960

    Réécrire l'histoire: un manuel danois inclue la Finlande et la Norvège dans l'URSS

    © kuusinen.deviantart.com
    Société
    URL courte
    261793217

    La maison d'édition danoise Lindhardt & Ringhof a fait une erreur historique en incluant accidentellement le nord de la Norvège et la Finlande en Union soviétique dans son dernier manuel, qui contient également d'autres erreurs substantielles.

    Le manuel danois destiné aux élèves du secondaire et visant à enseigner l'histoire, la religion et les études sociales, dispose d'une carte de la guerre froide marquée par une certaine liberté artistique et de grossières erreurs historiques.

    Quand l'URSS voulait rejoindre l'Otan...
    © REUTERS/ Francois Lenoir
    Outre le fait que le nord de la Norvège et l'ensemble de la Finlande fassent partie de l'Union soviétique, la carte inclue l'Etat ouest-allemand du Schleswig-Holstein dans le territoire de l'Allemagne de l'Est. De plus, la Grèce, qui figure aux côtés d'une mystérieuse "Fédération des Balkans", entre dans la catégorie des "autres pays communistes". Et pour finir, la Turquie, qui est membre de l'Otan depuis 1952, a été marquée comme "allié soviétique".

    Plus tard, il s'est avéré que les éditeurs avaient utilisé une carte fictive, publiée sur le site Internet Deviant Art par l'Islandais Andri Jonsson sous le pseudonyme de Kuusinen, qui présentait une version alternative de la guerre froide dans les années 1960.

    "Bien sûr, j'ai été surpris et je pense aussi que c'est très, très étrange. Je ne comprends pas comment cela a pu arriver. Mais d'abord et avant tout, je trouve ça drôle", a indiqué l'auteur de la carte M.Jonsson dans un entretien à la chaîne norvégienne NRK.

    Cependant, la carte erronée a déclenché un débat houleux sur la page Facebook de la maison d'éditionaprès qu'un internaute attentif a fait remarquer que la carte ne correspondait pas aux faits historiques.

    Dans le fil des commentaires, Stefan Dybdal Emkjaer, éditeur responsable des sciences humaines et sociales de l'édition, a admis que la carte contenait de "mauvaises couleurs".

    "D'abord, j'ai eu le sentiment que l'éditeur n'avait pas regardé correctement la carte, que c'était une erreur faite à la hâte. Mais il s'est avéré que l'éditeur était très peu calé en histoire. Il est étrange que l'éditeur d'un manuel d'histoire puisse ignorer de telles choses. Je ne trouve pas les mots, même dans ma langue maternelle, pour décrire le manque de professionnalisme qui a été affiché", a déclaré M.Jonsson au journal danois Politiken.

    Le responsable de l'édition M.Emkaer a pour sa part assuré le journal danois Politiken qu'aucun des élèves du secondaire n'avait utilisé le livre qui était encore en cours de vérification par les enseignants. Les ventes du livre ont ensuite été stoppées, alors que la société a promis de sortir une nouvelle version révisée de l'ouvrage.

    Lire aussi:

    Les habitants de 11 pays évaluent la vie avant et après la chute de l'URSS
    Brexit et chute de l’URSS, des phénomènes similaires?
    Pourquoi les Russes veulent revenir en URSS?
    John Kerry, témoin privilégié de la guerre froide
    Tags:
    carte, histoire, manuel, guerre froide, Danemark, Turquie, Grèce, Allemagne, Finlande, Norvège, URSS
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik