Ecoutez Radio Sputnik
    Université Lomonossov de Moscou

    Le fils de Bachar el-Assad fera ses études supérieures en Russie

    © Flickr/ Sergey Norin
    Société
    URL courte
    563759424

    Des diplômés talentueux des écoles syriennes, dont Hafez Bachar el-Assad, le fils du président syrien, pourront poursuivre gratuitement leurs études dans les universités russes.

    L'épouse du président syrien, Asma el-Assad, s'est adressée aux élèves syriens à l'occasion de la soirée de fin d'études et leur a promis qu'ils pourront poursuivre leurs études en Russie, du moins les plus talentueux d'entre eux, notamment son fils Hafez, médaillé de bronze à l'Olympiade internationale de mathématiques (Malaisie).

    Elle a également rappelé qu'il y a 11 ans, en 2005, une délégation syrienne s'était rendue à Moscou en visite officielle afin de prendre connaissance de la "grande expérience russe en matière de programmes de soutien pour les jeunes talents".

    "Nous nous sommes rendus au centre supervisant ces programmes. Depuis lors, nous avons mis en œuvre une collaboration étroite avec nos collègues russes afin de promouvoir de tels programmes chez nous, ce dont nous les remercions chaleureusement. Ils (Moscou, ndlr) ont envoyé leurs spécialistes pour perfectionner les standards nationaux de formation et les bases matérielles de ces programmes. En outre, ils ont contribué au recyclage professionnel de nos effectifs. Ainsi, les nouvelles bourses constituent une suite logique de la coopération russo-syrienne en la matière", a-t-elle souligné.

    Avant de conclure: "Les jeunes talents se rendront en Russie pour montrer à tout le monde que la Syrie est un pays civilisé, ouvert au monde, axé sur l'éducation et la science."

    Lire aussi:

    Pour Assad, Erdogan met le coup d'Etat manqué dans son jeu
    Crise syrienne: Assad craint un effet domino
    Assad dévoile des négociations secrètes entre lui et les Occidentaux
    Tags:
    éducation, école, Asma el-Assad, Bachar el-Assad, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik