Ecoutez Radio Sputnik
    Anonymous

    Aux USA, un hacker encourt une peine de prison de 16 ans pour avoir dénoncé un viol

    © AFP 2019 Yoshikazu Tsuno
    Société
    URL courte
    12339

    La loi américaine sur le piratage sur Internet est sévère, et sa rigueur peut avoir des conséquences redoutables, pour preuve l'histoire de ce jeune homme qui pourrait être condamné à une peine de 16 ans de prison pour avoir dénoncé un viol en récoltant des preuves grâce au piratage.

    En 2012, grâce au hacker Deric Lostutter, un Américain vivant dans une ferme dans l’Ohio et faisant partie du réseau des Anonymous, la police a pu arrêter les auteurs du viol d'une jeune fille de 15 ans, mais on ne peut pas dire que justice ait été rendue, les deux violeurs n'ayant purgé qu'une peine de 1 à 2 ans de prison, alors que Deric encourt 16 ans d'emprisonnement.

    "Les autorités américaines aspirent à contrôler totalement l'espace de l'information dans le pays", a déclaré à la chaîne de télévision RT Tor Ekeland, avocat du hacker qui risque 16 ans d'emprisonnement en vertu de ladite loi.

    Et d'ajouter que Washington n'hésitait pas à punir sévèrement tous ceux qui remettaient en cause son contrôle sur l'information.

    "Une telle peine serait un signal adressé par la Maison Blanche à tous ceux qui sont impliqués dans la vie publique et s'opposent à la politique d'Etat", a estimé l'homme de droit. 

    A l'époque, Deric Lostutter avait piraté le site de l'équipe de football de l'école fréquentée par les violeurs et avait publié la correspondance des criminels dans laquelle ils se moquaient de la fille abusée sous l'impact de somnifères. 

    En 2012, cette histoire a secoué toute l'Amérique, les autorités de la petite ville de Steubenville et l'administration de l'école étant soupçonnées d'avoir tenté de dissimuler des preuves.

    Les militants des Anonymous sont intervenus en faveur de la victime et ont aidé l'instruction en obtenant les preuves nécessaires. Quoi qu'il en soit, c'est bien le hacker qui s'est retrouvé au banc des accusés, encourant une peine de 16 ans de prison.

    Il est incroyable que les violeurs aient été condamnés à une peine de 1 à 2 ans de prison, tandis que Deric Lostutter risque une peine de 16 ans d'emprisonnement, bien plus lourde que celles des criminels. Et tout cela pour avoir signalé un viol. Néanmoins, aux yeux de la loi, son action constitue un délit du fait d’être entré illégalement sur le site officiel de l’équipe de football.

    Cette affaire relance dans la presse américaine la discussion sur la loi du piratage sur Internet, sur ses conséquences en particulier lorsqu'une bonne action peut coûter à son auteur une peine d’emprisonnement. 

    Lire aussi:

    Un Anonymous trolle des Twitters de Daech avec du porno gay
    Anonymous déclare une "guerre totale" à Daech
    Anonymous déclare la guerre aux abus policiers aux Etats-Unis
    Tags:
    équipe, football, école, justice, peine de prison, viol, Internet, chaîne de télévision russe RT, Anonymous, Tor Ekeland, Deric Lostutter, Washington, Steubenville, Ohio, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik