Société
URL courte
2140
S'abonner

À l’heure où le monde entier se rue pour se procurer la dernière version du smartphone d’Apple et court les produits de marque, les Russes ainsi que les Français et les Britanniques ne semblent pas succomber si facilement aux charmes de la publicité.

Avez-vous jamais cédé à l'envie d'acheter un article flambant neuf dont vous n'avez pas réellement besoin? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seuls !

L'entreprise Euromonitor a analysé le comportement des consommateurs dans neuf pays, soit : le Brésil, la Chine, la France, la Russie, l'Allemagne, l'Inde, le Japon, le Royaume-Unis et les États-Unis. Selon les résultats, seulement 6 % des Russes aiment se distinguer, alors que cet indice s'élève à 25 % en Inde, à 22 % au Brésil, à 16 % en Chine et à 11 % aux États-Unis. Les Britanniques et les Français ne se soucient pas tant que ça non plus de leur statut social (avec 7 % et 8 % respectivement).

Le pragmatisme des Russes a été prouvé par le lancement de la nouvelle version de l'iPhone : les habitants de Tcheliabinsk, par exemple, ville russe à l'est des monts Oural, ont complètement boudé le début des ventes en Russie le 23 septembre.

Les plus économes sont les Britanniques (36 %), qui préfèrent dépenser au minimum dans les magasins. Les Japonais et les Russes sont aussi de grands amateurs d'économies (30 %). D'un autre côté, seulement 15 % des consommateurs allemands se sont déclarés économes.

L'Euromonitor a en outre lancé une étude comparative des consommateurs « rationaux », ou ceux qui achètent avec prudence, et des « expérimentateurs », ceux qui sont prêts à raquer pour les dernières propositions.

Les résultats démontrent que la plupart des expérimentateurs se trouvent chez les Allemands (24 %), les Français (20 %) et les Américains (19 %), tandis que la Russie occupe la première place parmi les acheteurs « rationaux » (28 %). Les consommateurs allemands et japonais tentent aussi de faire preuve de rationalité dans leur shopping.

Selon la recherche d'Euromonitor, on peut observer la différence entre les types d'acheteurs bien avant le moment de l'achat. En effet, ceux qui tiennent à se distinguer adorent le shopping et choisissent des biens affichant leur succès et leur statut social, mais les économes préfèrent éviter de nouveaux achats en économisant pour les jours de pluie.

La recherche a également révélé une tendance intéressante: les acheteurs économes s'appuient sur l'opinion de leurs proches en choisissant la meilleure option sur le marché, tandis que ceux qui aiment attirer l'attention prennent d'assaut le Web afin de mieux étudier le produit.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Black Friday, la fête des accros du shopping
Filles matérialistes ou pourquoi les femmes font du shopping
Les Russes, superstitieux? Oh, si peu…
Oups! Le Brexit provoque un nouveau problème
Tags:
consommation, biens, achats, shopping, Allemagne, Brésil, Chine, France, Royaume-Uni, Inde, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook