Société
URL courte
32750
S'abonner

La guerre bouleverse la vie quotidienne des hommes, mais aussi des animaux qui restent des témoins muets de ses atrocités. Mohammad Alaa Jaleel habite dans la ville syrienne d’Alep où il soigne les chats perdus qui ont élu domicile dans son sanctuaire.

Le conflit syrien a profondément changé la vie quotidienne non seulement des humains, mais également des animaux, en particulier, des chats. La BBC a présenté un reportage consacré à Mohammad Alaa Jaleel, habitant de la ville syrienne d'Alep, et à son sanctuaire pour les chats errants, souvent abandonnés par leurs maîtres.

« Certaines personnes ont justement laissé leurs animaux avec moi, parce qu'elles savent que j'aime les chats. Tous les chats errants d'Alep, ainsi que les chats abandonnés par leurs maîtres sont accueillis ici, dans notre petit sanctuaire », confie l'activiste à la BBC.

​Il n'y avait que 20 chats dans le sanctuaire en 2011, après sa création. Mais un an plus tard, ce sont plus de 100 animaux qui y vivent.

​Les félins y reçoivent nourriture et soins afin de faire face à cette situation tragique.

​« Un jour, une petite fille m'a apporté un chat. Ses parents voulaient partir à l'étranger. Ainsi, ils sont venus ici, parce qu'ils savaient qu'il y avait un sanctuaire pour les chats ici. La fille a apporté le chat alors qu'il n'était qu'un chaton. Elle pleurait quand elle me l'a donné, puis est partie. J'ai fait des photos de son chat et lui ai envoyé en Turquie », raconte-t-il.

​Beaucoup de ses amis ont fui la guerre, mais Mohammad Alaa Jaleel explique qu'il ne peut pas laisser les chats sans aide. C'est sans doute pour cette attitude attentive envers ses amis à quatre pattes qu'il est appelé « l'homme-chat d'Alep ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Enfin, c’est prouvé: les chats ne sont pas paresseux!
Voici un album destiné aux chats qui aiment la miaousique!
Un sanctuaire pour 500 chats à Hawaï attend ses visiteurs!
Les chats d'un musée chinois touchent le cœur des visiteurs et internautes
Tags:
chats, animaux, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook